Suivez-nous

Business

Une entreprise de cannabis médical australienne vient de vendre ses premiers comprimés à base de cannabis

Feuille de cannabis

L’entreprise australienne, MMJ Phytotech, spécialisée dans le cannabis médical, vient de vendre ses premiers comprimés à base de cannabis. La mauvaise nouvelle pour l’Australie : elles ne sont disponibles qu’en Europe.

PUBLICITE

Les capsules ont été vendues via une filiale suisse, Satipharm : le médicament de 10mg est vendu 89€. Les comprimés ont été enregistrés comme un complément alimentaire en Allemagne. Son principe actif, le CBD, est fabriqué à partir d’une variété spécifique de cannabis et ne contient pas de THC, l’actif chimique qui cause la plupart des effects psychoactifs du cannabis quand il est fumé.

Les recherches scientifiques ont montré que le CBD peut aider les patients souffrant de cancer, d’anxiété ou d’épilepsie, a déclaré l’entreprise dans un communiqué.

Les comprimés ne contiennent aucune trace d’herbicide ou de pesticide. La fabrication utilise une approche du cannabis médical appelée « de la ferme à la pharmacie » (Farm to Pharma dans la langue de Shakespeare), permettant une plus grande traçabilité de production, de la graine au médicament.

« Août a été le mois des premières fois pour l’entreprise. Notre première étude clinique a été approuvée, les premières capsules de CBD étaient disponible sur notre nouvelle plateforme de vente en ligne et les premiers revenus ont été générés », déclare Andreas Gedeon, Directeur Général de MMJ Phtytotech. « Ces aboutissements représentent les avancées réalisées dans l’implémentation de notre stratégie Farm to Pharma, qui se répercutera certainement sur l’ensemble de la chaîne de valeur du cannabis médical. »

PUBLICITE

Alors que la marijuana médicale reste largement illégale en Australie, une étude australienne menée en mai dernier rapporte que 67% des Australiens seraient d’accord pour pour que les patients une forme du cannabis traitant les douleurs chroniques et certaines maladies.

MMJ Phytotech n’est pas la seule entreprise australienne à travailler le cannabis. AusCann, un producteur de cannabis, avait décroché un permis plus tôt cette année pour produire de la marijuana médical sur l’île de Norfolk et l’exporte au Canada.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Business

Santé Canada suspend les licences de Canntrust et d’Evergreen

Suspension de licence pour CannTrust

CannTrust a annoncé avoir reçu un avis de suspension de licence de Santé Canada en réponse à la non-conformité de ses installations de production et de culture.

PUBLICITE

« Les inspecteurs de Santé Canada ont remis les avis de suspension à CannTrust Inc. aujourd’hui, et saisissent et retiennent tous les produits à base de cannabis sur les deux sites », a déclaré Tammy Jarbeau, porte-parole de l’organisation gouvernementale, dans un email à MJBiz Daily.

« Santé Canada continuera de surveiller de près les actions entreprises par CannTrust Inc. et réévaluera le statut de la licence de la société à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a ajouté M. Jarbeau. « Santé Canada peut également déterminer que des mesures supplémentaires de conformité et d’application sont justifiées. »

CannTrust conserve pour l’instant son droit de cultiver et récolter les plantations en cours, mais pas d’en cultiver de nouvelles ou de vendre du cannabis.

Côté Evergreen Medical Supply, Santé Canada a suspendu la capacité d’Evergreen de « cultiver, transformer et vendre du cannabis, des plantes et des graines de cannabis fraîches et séchées » comme rapporté par Bloomberg.

PUBLICITE

« Le 9 août, Santé Canada a suspendu les licences d’Evergreen Medicinal Supply afin de protéger la santé et la sécurité du public, notamment d’empêcher que le cannabis ne soit détourné sur le marché illégal, en raison du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur le cannabis et du Règlement sur le cannabis » a expliqué Tammy Jarbeau.

Evergreen, producteur de cannabis basé en Colombie-Britannique a répondu «travailler à des mesures correctives» à la suspension de sa licence.

Les inspecteurs de Santé Canada ont effectué une inspection inopinée dans les locaux de la société à Saanichton, en Colombie-Britannique en avril. L’inspection a révélé «un certain nombre d’observations critiques et une classification globale non conforme» liée aux pratiques de production de la société, à la tenue des registres, au contrôle des stocks et au respect des contrôles de licence. L’entreprise aurait également des impayés de loyer ainsi qu’un bail expiré.

Evergreen a reçu sa licence de vente de cannabis médical en mars 2017 et a principalement pour but de produire du cannabis pour d’autres producteurs de licences agréés. Evergreen exploite une installation de 600m² et avait prévu de tripler sa surface de culture.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0