Colorado : Une entrepreneuse fabrique des sucreries à base de cannabis

Colorado - Une entrepreneuse fabrique des sucreries à base de cannabis

Nancy Whiteman, 59 ans, est cofondatrice et copropriétaire de Wana Brands, une entreprise qui produit des sucreries à base de cannabis. Créée en 2010, l’entreprise se retrouve en tête du classement des producteurs d’edibles dans l’Etat du Colorado en 2016. L’entreprise génère ainsi des millions de dollars en chiffre d’affaire chaque année.

Elle a fondé cette entreprise avec son ex-mari John Whiteman. Ils ont expérimenté l’infusion du cannabis avec les différentes façons de confectionner des sucreries. Elles incluent des créations étonnantes comme des gommes de fruits, des caramels salés ou encore du cacao infusés par différents niveaux de tétrahydrocannabidol (THC), l’ingrédient psychoactif du cannabis.

Des sucreries infusées au THC
Des sucreries infusées au THC

Des confiseries au THC

Dans l’Etat du Colorado, le cannabis à usage récréatif est légal depuis 2012. Depuis, les dispensaires offrant du cannabis et des edibles pullulent. L’industrie du cannabis s’est développée très rapidement dans l’Etat, ce qui a tout de suite suscité l’intérêt économique de Nancy Whiteman. L’entreprise Wana Brands a ainsi totalisé 8 millions de dollars de chiffres d’affaires l’année dernière. Aujourd’hui, la société s’est étendue dans les Etats du Nevada et de l’Oregon et compte s’étendre aux Etats du Massachusetts ou encore de l’Illinois.

« Pour moi, être leader dans l’industrie du cannabis, c’est une combinaison de vision associée à la capacité d’exécuter et à la faire avancer. Quand je pense à la «vision» ce mot est lié à l’image plus large du cannabis et à son potentiel d’aide pour des millions de personnes, et pas seulement à la capacité de construire un grand métier individuel, bien que ce soit aussi une chose essentielle. » a t-elle déclarée dans une interview pour HERB.

Toutefois, elle ne peut pas vendre ses confiseries dans tous le pays en vertu de l’illégalité du cannabis au niveau fédéral. Plutôt que d’essayer d’ouvrir des magasins dans d’autres Etats, Nancy  Whiteman préfère fournir ses confiseries au THC à des partenaires qui sont déjà autorisés à en vendre.De même, elle n’utilise pas l’appellation « bonbon » pour définir ses confiseries de peur que cela tombe entre les mains d’enfants.

A la fin de l’année 2017, elle espère que son entreprise Wanna Brands génére plus de 12 millions de dollars de chiffres d’affaire.

Mehdi Bautier

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook !