Le premier centre de production de cannabis médical argentin obtient le feu vert du gouvernement

finca el pongo argentine

L’Argentine a légalisé la production de cannabis à des fins des recherche en 2017. Jusqu’ici, le cannabis médical (sous forme d’huile) était importé mais la culture domestique devrait bientôt commencer puisque le gouvernement vient d’habiliter le premier centre de production de cannabis médical argentin. Ce dernier est le fruit d’un joint venture entre l’agence de cannabis du gouvernement provincial de JuJuy et l’entreprise étrangère Players Network.

PUBLICITE

Une première production domestique

Le centre de production est situé dans la province de JuJuy au Nord de l’Argentine. Le gouvernement de cette province s’est directement montré enthousiaste à l’idée de cultiver du cannabis et a même créé sa propre agence de cannabis, Cannabis Avatãra, approuvée par le gouvernement fédéral. En août dernier, le gouverneur a demandé l’approbation du ministère de la sécurité pour lancer la production. Celui-ci a fait inspecter le système de sécurité par la gendarmerie nationale. Etant extrêmement strict et faisant grand renfort de gardes armés, ce dernier a effectivement été approuvé.

« A partir d’une analyse technique exhaustive réalisée par des spécialistes des forces fédérales, il a été conclu que l’établissement respectait les normes de sécurité nécessaires et les contraintes légales imposées au niveau national et provincial » précise le ministère de la Sécurité argentin. La production va donc bientôt pouvoir commencer. Les graines commenceront à germer cette semaine pour une période de deux mois et la première production d’huile est prévue pour le second semestre de 2019.

Situés sur la « Finca del Pongo » près du village de Perico, les champs de culture s’étendent sur 14 000 hectares en extérieur. La culture, la production et la distribution du cannabis médical seront prise en charge en collaboration par Cannabis Avatãra et la filiale du groupe Players NetworkGreen Leaf Farm South America. 

Cependant, le média national Télam rapporte que la production d’huile sera destinée à des études scientifiques et médicales et on ne sait pas si les patients y auront accès. Ces derniers s’impatientent déjà de n’avoir toujours pas accès au médicament après presque deux ans de légalisation. Beaucoup d’entre eux réclament l’auto-culture et certains obtiennent même le droit de cultiver leur propre cannabis à l’issue de procès. Récemment, des mères de famille ont attaqué en justice le gouvernement sur les retards du programme. La juge fédérale a ordonné à celui-ci la mise en application du programme de cannabis médical dans un délai de six mois.

Catégories liées : Cannabis en Amérique Latine

Articles liés

Derniers articles

Cannabiz, la nouvelle série de Viceland
Exercice physique et cannabis
Etude : le cannabis augmente l’envie de faire du sport
Logo Canopy Growth
Canopy en passe d’acheter Acreage et de créer un géant nord-américain du cannabis
Huile de Cannabis en Géorgie
La Géorgie élargit son programme de cannabis médical
Sniffer du cannabis
Peut-on sniffer du cannabis ?
cannatrade
Programme de la Cannatrade 2019
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire