Etats-Unis : une entreprise extrait du CBD du houblon

CBD de houblon

Alors que l’industrie du CBD s’est considérablement développée, en France mais aussi dans le monde, les recommandations de la MILDECA et plus récemment les directives du ministère de la justice, entendent rendre illégaux les produits au CBD s’ils contiennent des traces de THC ou s’ils proviennent des fleurs de cannabis, quel que soit le taux de THC de la plante.

La principale réticence française autour du CBD étant liée à sa provenance cannabique, alors même que l’OMS a jugé qu’il était sûr et non-addictif, du CBD de houblon pourrait-il être un débouché possible pour les pays réfractaires ?

Une invention qui change la donne

On pensait jusque là que le CBD était seulement présent dans la plante de Cannabis. Mais c’était sans compter sur le docteur Bomi Joseph, qui a découvert lors d’un séjour en Inde un champ de Humulus (ou houblon) pollinisé avec du cannabis.

Le houblon, la plante aromatique de la bière, ne contient normalement pas de cannabinoïdes. Au long d’expériences de croisement entre les plantes qu’il vit dans le Nord de l’Inde et d’autres variétés de houblon, Bomi Joseph est parvenu à créer la première plante n’étant pas du Cannabis mais produisant une quantité conséquente de CBD.

Par un premier partenariat avec l’entreprise Medical Marijuana Inc. , Bomi Joseph distribue maintenant une huile de CBD, dosée à 1000mg, mais contenant aussi du caryophyllène, un terpène présent dans de nombreuses plantes dont le Cannabis, et qui donne donc une certaine saveur au produit. N’étant pas extrait du Cannabis, l’huile nommée RSHO (Real Scientific Humulus Oil, réelle huile scientifique de houblon en français) est légale partout et n’est pas soumise à une quelconque restriction relative au cannabis, n’en contenant pas et n’en étant pas extraite.

Une aubaine pour l’industrie du CBD ?

Le CBD ne serait jamais aussi facile à extraire que lorsqu’il provient de sa plante, à savoir le Cannabis. Le CBD de houblon, ou de levures comme plusieurs brevets déposés entendent en produire, pourra certainement être un moyen de se débarrasser du poids du cannabis et de contourner les législations restreignant l’usage de fleurs de chanvre ou de cannabis.

Au risque de voir se développer davantage de cannabinoïdes de synthèse ou des produits frelatés se réclamant du CBD mais n’en étant pas ? Et de voir des houblonneries fleurir partout sur le sol français ?

Articles liés

Derniers articles

russie conseil
Russie : le Conseil de la Culture et de l’Art envisage de réguler la diffusion du rap car il glorifie la drogue
Emerald Cup 2018
Les gagnants de l’Emerald Cup 2018
cannabis en extérieur
La culture en extérieur est-elle le futur de l’industrie du cannabis canadienne ?
portugal
Portugal : des militants socialistes appellent à légaliser l’usage récréatif du cannabis et sa production
irlande ministre de la santé
Le ministre de la Santé irlandais veut faire de la légalisation du cannabis médical une priorité pour 2019
new york
L’État de New York légalisera (très probablement) le cannabis récréatif en 2019
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire