Suivez-nous

Cannabis au Canada

Canada : le cannabis légal 80% plus cher que celui du marché noir

Canada le cannabis légal est 80% plus cher que le marché noir

8 mois après la légalisation, les écarts de prix se creusent toujours entre le cannabis légal et le marché noir. Les coûts imposés aux producteurs légaux (licences de production et de conditionnement, personnels, locaux…), se reflètent dans le prix de vente pour les consommateurs. Ces derniers continuent donc de se procurer du cannabis auprès de leur plus fidèle source d’approvisionnement, les dealers.

PUBLICITE

Aujourd’hui au Canada, un gramme coûte en moyenne 10.65$ contre 5.93$ sur le marché noir. David Clément, militant dans une association de défenseurs des consommateurs, explique : « les taxes et les redevances créent des prix élevés, puis un manque de concurrence empêche ces prix de baisser lentement. Il faut un demi-milliard [sur cinq ans] pour appliquer les règles et les règlements de la loi sur le cannabis. Par conséquent, pour générer des revenus, ils ont mis en place des redevances et des licences pour les producteurs autorisés ».

Un gramme acheté légalement dans le commerce coûte donc en moyenne 80% plus cher qu’un gramme obtenu illégalement, ce qui explique que le marché noir capte encore 71% de la demande en 2019, même si ce chiffre devrait néanmoins baisser à 37% en 2020.

Ainsi, parmi les raisons avancées pour ne pas acheter leur cannabis dans le commerce malgré la légalisation, les consommateurs indiquent que les prix sont prohibitifs. Jennifer McLeod Macey, vice-présidente chez Ipsos indiquait déjà l’année dernière, concernant la consommation et les modes de procuration du cannabis qu’il ne fallait « vraiment pas s’attendre à des changements après le 17 octobre ».  Elle précise également qu' »un Canadien sur cinq consommait du cannabis alors qu’il était illégal. Ils ne s’inquiétaient donc pas beaucoup de la légalité ».

Les bilans fiscaux liés au commerce du cannabis sont donc loin d’être aussi bons qu’escompté. Même si certaines provinces comme Alberta ont annoncé des gains importants et en hausse par rapport à leurs prévisions, ce n’est pas le cas sur tout le territoire canadien. La Colombie Britannique et l’Ontario ont notamment dû revoir leurs estimations à la baisse de plusieurs dizaines de millions de dollars.

PUBLICITE
Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Canada

Santé Canada suspend les licences de Canntrust et d’Evergreen

Suspension de licence pour CannTrust

CannTrust a annoncé avoir reçu un avis de suspension de licence de Santé Canada en réponse à la non-conformité de ses installations de production et de culture.

PUBLICITE

« Les inspecteurs de Santé Canada ont remis les avis de suspension à CannTrust Inc. aujourd’hui, et saisissent et retiennent tous les produits à base de cannabis sur les deux sites », a déclaré Tammy Jarbeau, porte-parole de l’organisation gouvernementale, dans un email à MJBiz Daily.

« Santé Canada continuera de surveiller de près les actions entreprises par CannTrust Inc. et réévaluera le statut de la licence de la société à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a ajouté M. Jarbeau. « Santé Canada peut également déterminer que des mesures supplémentaires de conformité et d’application sont justifiées. »

CannTrust conserve pour l’instant son droit de cultiver et récolter les plantations en cours, mais pas d’en cultiver de nouvelles ou de vendre du cannabis.

Côté Evergreen Medical Supply, Santé Canada a suspendu la capacité d’Evergreen de « cultiver, transformer et vendre du cannabis, des plantes et des graines de cannabis fraîches et séchées » comme rapporté par Bloomberg.

PUBLICITE

« Le 9 août, Santé Canada a suspendu les licences d’Evergreen Medicinal Supply afin de protéger la santé et la sécurité du public, notamment d’empêcher que le cannabis ne soit détourné sur le marché illégal, en raison du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur le cannabis et du Règlement sur le cannabis » a expliqué Tammy Jarbeau.

Evergreen, producteur de cannabis basé en Colombie-Britannique a répondu «travailler à des mesures correctives» à la suspension de sa licence.

Les inspecteurs de Santé Canada ont effectué une inspection inopinée dans les locaux de la société à Saanichton, en Colombie-Britannique en avril. L’inspection a révélé «un certain nombre d’observations critiques et une classification globale non conforme» liée aux pratiques de production de la société, à la tenue des registres, au contrôle des stocks et au respect des contrôles de licence. L’entreprise aurait également des impayés de loyer ainsi qu’un bail expiré.

Evergreen a reçu sa licence de vente de cannabis médical en mars 2017 et a principalement pour but de produire du cannabis pour d’autres producteurs de licences agréés. Evergreen exploite une installation de 600m² et avait prévu de tripler sa surface de culture.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0