Suivez-nous

Légalisation du cannabis

Que peut-on apprendre du Colorado ?

colorado weed

Le Colorado a voté la légalisation du cannabis via l’amendement 64 le 6 novembre 2012. 3 ans et demi après, alors qu’au moins 4 autres Etats américains vont devoir se prononcer sur la légalisation du cannabis, quelles leçons peut-on tirer de l’exemple du Colorado ? Quelles ont été les avancées positives et négatives de cette légalisation ? Bilan chiffré.

PUBLICITE

Méthodologie

La plupart des chiffres ci-dessous sont tirés du rapport « Marijuana Legalization in Colorado: Early Findings » qui étudie la situation entre 2012 et 2015. On découvre notamment dans ce rapport que l’Etat du Colorado fumait déjà plus que la moyenne américaine avant son processus de légalisation de la marijuana.

Impacts sur la consommation

La consommation chez les jeunes augmente effectivement passant de 10.5% à 12,6% alors que la moyenne nationale décroit faiblement passant de 7.5 à 7.2 %. Près d’un tiers des jeunes de 18 à 26 ans fument au Colorado : ils sont passés de 26.8 % à 31.2% tandis que la moyenne nationale reste stable à 19.3 %. Les adultes fument également de plus en plus dans cet Etat, ils sont maintenant 12.4 % à tirer régulièrement sur le pétard. Un chiffre qui contraste avec les 7.6% de 2012.

A lire aussi : Colorado, 3 années de légalisation du cannabis

Comment expliquerq u’autant de citoyens s’ajoutent aux statistiques des fumeurs de weed ? Le Colorado Department of Public Safety (CDPS), qui a réalisé cette étude, laisse une note pouvant expliquer ces chiffres : la langue se délie, les gens acceptent plus facilement de parler de leur consommation.

PUBLICITE

La consommation régulière (plus de deux fois par semaines) augmente de 32% en 2012 à 36% en 2016. Pas vraiment de quoi s’inquiéter. Notons qu’au  Colorado, quelle que soit votre génération, vos origines ethniques ou sociales et même votre orientation sexuelle, la première taff tourne autour du 18ème anniversaire.

Santé

Sur la même période, le nombre de licences permettant d’acheter du cannabis médical est passé de 85 000 à 109 000, sur 5 millions de personnes vivant dans l’Etat ( soit une personne sur 50).

En revanche, la légalisation du cannabis pose un problème majeur avec les enfants. Le développement exponentiel des confiseries et aliments à base de THC conduisent à une hausse du nombre d’hospitalisations infantiles pour intoxication alimentaire. Ces cas explosent et doublent quasiment en 3 ans. En tout, 111 enfants ont été hospitalisée pour ingérence accidentelle de weed en 2015. Heureusement le cannabis n’est pas mortel quel que soit l’âge du patient. En réaction à ces accidents domestique, les autorités sanitaires imposent désormais que tout aliment au THC possède un packaging impossible ou très difficile à ouvrir pour un enfant.

Criminalité

Le nombre d’arrestations dues à la drogue a chuté de 46% entre 2012 et 2015. Ce chiffre est assimilable à une baisse de la criminalité générale de 5%, qui avait déjà régressé de 3% avec la légalisation du cannabis médical. Le nombre d’arrestations uniquement autour du cannabis chute de 8600/an en  à 1400/an. Une arrestation par les forces de polices coûte environ 300$ à l’état, sur l’année écoulée le Colorado a donc économisé près de 2,1 millions de dollars. A noter également que le nombre de personnes ayant fumé au volant n’a pas explosé car on relate seulement 40 arrestations supplémentaires entre 2012 et 2015 pour conduite sous l’empire de la weed. On recense  en revanche 300 accidents de la route de moins. Un effet cannabis ?

PUBLICITE

En revanche, l’assèchement du marché noir n’a pas eu lieu, il a même explosé et s’affiche publiquement sur internet. Les citoyens pouvant posséder jusqu’à six pied chez eux, de bonne qualité, en profitent pour revendre leur surplus ou même la totalité de leur production. Selon certains clients, les prix seraient plus abordables et surtout la marchandise accessible à toute heure lorsque les dispensaires légaux ferment à 19h. On remarque également que les mineurs n’ont aucun mal à se procurer de la weed : 38 % du cannabis revendu aux jeunes provient du marché légal où un individu sert d’intermédiaire commissionné.

Emploi et économie

En 2014, l’industrie du cannabis a créé directement 25 351 emplois, de la serre à la caisse du « growshop ». Ajoutez à cela les emplois indirects, impossibles à chiffrer comme les électriciens, botanistes, responsables marketing, community manager, juristes, comptables, logisticiens, webmasters, fabricants de bang, expert qualités ou encore dans le secteur du tourisme. Le Colorado est un Etat phare pour les vacances hivernales aux USA et compte une dizaine de stations de ski. Elles sont désormais remplies de touristes cannabiques venant marier sensations fortes et détente autour d’un joint. De plus ces mêmes stations continuent leurs activités en été. S’ensuit donc une création d’emploi saisonnier. A coup de partenariat, un lien se noue entre les stations et les dispensaires : vous pouvez obtenir des réductions dans certaines boutiques si vous possédez un forfait de ski.

Malgré une absence de corrélation entre le chômage et la légalisation, les chiffres tranchent : le taux de chômage au Colorado est passé de 8.1% en janvier 2012 à 3% en février 2016. Le plus bas taux depuis 2006, nettement en dessous de la moyenne nationale qui s’établit aux alentours de 5%.

Ajoutons à cela les rentrées fiscales pour le Trésor Public qui s’élèvent à 135 millions de dollars en 2015 et 76 millions de dollars en 2014.

Tout n’est donc pas rose au Colorado. En revanche, ces conclusions sont intéressantes pour les nouveaux Etats qui vont légaliser : cela leur permettra d’éviter certains écueils inhérents à tout changement, d’aller plus vite dans leur processus de législation et de ne prendre que les mesures efficaces tout en se nourrissant des exemples des autres Etats ou de l’Uruguay.

 

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Légalisation du cannabis

Colorado : la légalisation du cannabis récréatif est liée à une diminution de la prescription d’opioïdes

Colorado : la légalisation du cannabis récréatif est liée à une diminution de la prescription d'opioïdes

Une nouvelle recherche montre que la légalisation du cannabis récréatif est liée à la diminution des prescriptions d’opioïdes dans le Colorado. Pour cette étude, les chercheurs ont choisi de comparer les Etats du Maryland et de l’Utah avec le Colorado, puisque ces trois Etats ont été parmi les premiers à légaliser le cannabis récréatif. Le Maryland a une démographie similaire en termes de population, d’accession à la propriété, et de niveau d’éducation. L’Utah est cependant l’Etat le plus semblable géographiquement, et a un indice de masse corporelle médian similaire à celui du Colorado, une donnée essentielle pour analyser le volume des opioïdes prescrits. Son revenu médian est également comparable à celui du Colorado.

PUBLICITE

Les auteurs de l’étude ont examiné les taux de prescription dans les trois Etats de neuf analgésiques opioïdes (oxycodone, fentanyl, morphine, hydrocodone, hydromorphone, oxymorphone, tapentadol, codéine et mépéridine), et de deux médicaments utilisés pour traiter les troubles liés à l’utilisation d’opioïdes (méthadone et buprénorphine) entre 2007et 2017. Pour avoir un élément de comparaison de base, ils ont converti la quantité de chaque médicament distribué en ce que l’équivalent serait en dose de morphine orale en milligrammes (MME). Selon l’étude, le Maryland avait la plus grande quantité de produits pharmaceutiques distribués au cours de la période de l’étude, puisqu’en 2011, le poids des 11 opioïdes a culminé à 12 167 kg de MME. Cette quantité était plus du double du poids trouvé dans le Colorado et dans l’Utah, avec un maximum de 5 029 kg MME en 2012 et de 3 429 kg en 2015, respectivement. Les deux opioïdes les plus prescrits dans les trois Etats étaient la méthadone et le buprénorphine.

Lorsque les chercheurs ont examiné spécifiquement les médicaments prescrits pour aider les personnes qui abusent d’opioïdes, c’est-à-dire la méthadone et la buprénorphine, ils ont constaté que l’Utah avait réduit le nombre de prescription de 31% au cours de la période étudiée. Le Colorado et le Maryland ont cependant tous deux augmenté ces ordonnances de 19% et 67%, respectivement. Cela montre bien, d’une part, l’étendu du problème de l’addiction aux opioïdes aux Etats-Unis, mais aussi la volonté de se débarrasser de ces addictions.

L’étude a conclu que Colorado et le Maryland ont connu une diminution globale de la vente d’opioïdes, même si la diminution a été plus importante au Colorado. Il n’est pour l’instant pas clair pourquoi cette diminution était particulièrement significative dans le Colorado, mais les chercheurs avancent que beaucoup d’habitants se fournissent maintenant dans les circuits de cannabis récréatif. En effet, une étude du Journal of Psychoactive Drugs avait montré que 65% des consommateurs de cannabis récréatif dans le Colorado le faisaient pour soulager des douleurs.

Dans le Colorado, du cannabis médical pourra être prescrit dès lors que le patient détient une ordonnance pour des opioïdes, comme cela est déjà le cas dans l’Illinois. Le positionnement de cet Etat explique peut-être cette diminution plus significative que dans le Maryland ou dans l’Utah.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0