Suivez-nous

Légalisation du cannabis

Les jeunes tombent-ils dans le cannabis une fois qu’il est légalisé ?

Effets du cannabis sur les jeunes

Les partisans de la prohibition, dans tous les pays, usent souvent de cet argument : « Pensez à la jeunesse, en cas de légalisation les jeunes pourront se droguer plus facilement. »

PUBLICITE

Selon les experts américains, nous ne possédons pas encore le recul nécessaire pour évaluer le phénomène. Ryan Vandrey, pharmacologue à la « John Hopkins School of medecine » déclare : « Nous avons seulement deux ans de légalisation dans deux Etats, ce n’est pas assez long pour mesurer une évolution et surtout l’ampleur du changement s’il y a .» De plus, les études au Colorado se contredisent ce qui amène à une dispute statistique entre pro et anti-légalisation.

A lire : Quels arguments sont généralement avancés contre la légalisation du cannabis en France ?

Nous avions déjà rapporté une hausse de la consommation chez les jeunes du Colorado. Pour les 12/17 ans,le taux de consommation passe de 10.5 à 12.6 % depuis la légalisation. Alors qu’au niveau national, le taux s’établit à 7.2 %. Les opposants s’inquiètent également des space-foods qui inondent les marchés légaux.

En France, le débat vole nettement plus bas faute d’études scientifiques diversifiées et d’interdits depuis 1970. Les seules statistiques dont nous disposons, sont issues de sondages ou d’organismes d’Etats. Les politiques parlent de fléau qui ravage notre société, tandis que la plupart des scientifiques soulignent les effets neurologiques d’une consommation abusive. A croire que tous les parents des fumeurs de cannabis sombrent dans la tourmente d’un gosse ingérable, psychorigide et esseulé. A l’image de l’Académie des pharmaciens ou de Bernard Debré, les invités qui régissent le débat public ont souvent dépassé la soixantaine. Ils oublient l’aspect économique et l’aspect médical du cannabis.

PUBLICITE

Les pro-légalisation, Américains comme Européens, soulignent que les jeunes peuvent se procurer du cannabis facilement, qu’il soit légalisé ou non. 47.8 % des lycéens français y ont touché au moins une fois au cours de leur scolarité, tandis que 35,1% des lycéens américains l’ont fait durant une année scolaire. 54 % d’entre eux disent s’en procurer facilement. L’argument le plus valable semble l’aspect commercial d’un marché légal. A Amsterdam et dans les dispensaires américains, l’interdiction de vendre à des mineurs sous peine d’amendes et de retrait de licence semble efficace. Le dealer de rue, mineur ou majeur, s’en cogne un peu.

Théo Caillart

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

1 commentaire

1 commentaire

  1. JuPPZ

    31 août 2016 à 9 h 49 min

    En quoi la légalisation à augmenter la consommation chez les 12/17 alors que les dispensaires sont réservés au plus de 21 ans ? Les Space-cakes sont le meilleur moyen d’ingérer du cannabis… c’est à dire sans combustion. A méditer

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0