Cannaparade : Benoît Hamon défend la rationalité de la légalisation du cannabis

benoit hamon cannabis

Après avoir participé à la Cannaparade, samedi dernier, Benoît Hamon a tourné une courte vidéo dans le métro parisien dans laquelle il présente la légalisation du cannabis comme « la seule réponse rationnelle en matière de santé publique et de lutte contre les trafics ». La vidéo est disponible sur les réseaux sociaux.

PUBLICITE

Une approche rationnelle

Dans cette courte vidéo, Benoît Hamon défend une approche pragmatique des politiques du cannabis. S’il soutient la légalisation du cannabis c’est avant tout qu’il considère qu’elle apportera de meilleurs résultats que les politiques prohibitionnistes actuellement en vigueur. En termes de santé publique d’abord pour « identifier, accompagner, connaître » les consommateurs et ainsi mieux traiter et limiter les addictions mais également en termes de sécurité publique pour « éviter les morts, les guerres de clans, les guerres de quartier qui peuvent exister pour le contrôle du trafic du cannabis ».

« Légaliser le cannabis c’est ce qui relève de la solution rationnelle, raisonnable à un fléau de santé publique et d’ordre publique plutôt que garder une position morale qui consiste à dire « la drogue c’est pas bien » », explique l’ancien ministre socialiste. « Seuls les esprits conservateurs et les autruches du tout sécuritaire s’arcboutent sur la pénalisation inefficace de la consommation du cannabis ».

Cannabis et politique

Cela fait déjà plusieurs années que l’ancien candidat socialiste à la présidentielle de 2017 se dit en faveur d’une légalisation du cannabis. Déjà en 2016, alors qu’il était candidat à la primaire de la gauche et député des Yvelines, Benoît Hamon s’était officiellement positionné pour la légalisation du cannabis – thème qu’il avait abordé dans l’Emission Politique de David Pujadas et Léa Salamé puis promu par le biais de vidéos explicatives. Candidat aux présidentielles, il avait été jusqu’à inclure la légalisation du cannabis dans son programme mais n’avait remporté qu’un maigre score de 6,5%.

Parmi les autres candidats à la présidentielle de 2017, Jean-Luc Mélenchon s’était également dit favorable à la légalisation du cannabis. Avec certains députés de la France Insoumise, il avait même été jusqu’à déposer un amendement pour la légalisation du cannabis en lieu et place de l’article 58 du projet de réforme de la Justice consacrant l’extension de l’amende forfaitaire au délit d’usage de stupéfiants. Un pied de nez en quelque sorte. La sénatrice Esther Benassa qui avait elle aussi participé à la Cannaparade l’année dernière s’était également opposée au projet. L’amende forfaitaire a finalement été promulguée en mars dernier étouffant le débat sur des politiques non-répressives de lutte contre la consommation de cannabis.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Légalisation du cannabis - Marche Mondiale du Cannabis

Articles liés

Derniers articles

Cannabis médical en Allemagne
Allemagne : forte augmentation de l’import de cannabis médical en 2019
Vacances Weed-Friendly
Les meilleurs lieux de vacances weed-friendly
Nevada pas de cannabis lounges, mais une progression sur le territoire américain
Nevada : pas de cannabis lounges, et une lente progression sur le territoire américain
Le Northern Nights, premier festival où l'on peut consommer du cannabis
Le Northern Nights, premier festival où l’on peut (officiellement) acheter du cannabis
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
cannabis
Chanvre industriel, bien-être, cannabis médical, récréatif : pourquoi ces distinctions ?

Laisser un commentaire