AnnaBis, le sac à main « anti-odeur »

Le sac anti-odeur Annabis

Encore un autre « gadget » venu tout droit des Etats-Unis. Après le sweat vaporisateur ou la Dopeball, voici la pochette « anti-odeur », et par anti-odeur, on veut bien dire qui ne laisse pas passer les effluves de weed. Destinée avant tout aux femmes qui fument mais qui ne veulent pas forcément que ça se sente, la pochette haut-de-gamme AnnaBis est conçue pour garder toutes les odeurs, mêmes les plus fortes.

PUBLICITE

Faites en matériaux de luxe, cette pochette est à des lieues du cliché fashion du stoner (le sarouel et les dreads). Les sacs sont la création de Jeanine Moss et Ann Shuch qui, après avoir partagé un joint avec des amies, ont réalisé qu’il y avait un créneau à prendre. En fouillant leur sac, elles en ont sorti de vieilles boites, sans pouvoir trouver leur briquet et en se rendant compte que leur sac sentait la weed.

Elles ont donc décidé de créer un produit qui ressemblait à leur sac Prada, et qui puisse stocker leurs briquets, leurs grinders, leurs lunettes de soleil et qui ne sentent pas le cannabis.

Leurs sacs visent les fumeuses aisées, avec un prix de départ à 120€. Faits en majorité de cuir italien, l’intérieur possède une doublure censée dissimuler les odeurs. Vous pouvez d’ailleurs choisir entre un sac avec un double-fond, ou une pochette qui peut se mettre dans vos sacs de tous les jours.

La pochette Annabis
La pochette Annabis
Le sac Annabis
Le sac Annabis

Le duo de créatrices utilise le slogan « C’est légal, rendons le cannabis civilisé ». Un peu en avance sur notre temps, elles livrent quand même à l’international.

 

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Luxembourg légalisation cannabis
Luxembourg : les premiers détails du plan de légalisation du cannabis récréatif
ukraine cannabis médical
L’Ukraine : la commission des droits de l’homme confirme son projet de légaliser le cannabis médical
parc de gorlitz deal cannabis
Un parc de Berlin définit des zones où les dealers peuvent vendre du cannabis
Brésil cannabis autoculture
Brésil : multiplication des recours en justice pour obtenir le droit à l’auto-culture de cannabis médical
cannabis
Plante ou médicaments : quel choix pour le cannabis thérapeutique ?
danemark cannabis médical
Danemark : le projet pilote de cannabis médical compte déjà plus de 2000 patients

Laisser un commentaire