Suivez-nous

Lifestyle

Au Canada et aux Etats-Unis, des distributeurs de cannabis

Distributeur de cannabis

Alors que le Canada a initié une légalisation prochaine du cannabis, toutes sortes d’innovations voient le jour. Certaines de ces innovations révolutionnent d’ailleurs vraiment la manière d’aborder le cannabis, et de s’en procurer. L’une des plus étonnantes est certainement les distributeurs automatiques de cannabis.

PUBLICITE

Alors que nos parents et nos grands-parents n’avaient pas d’autres moyens que de se fournir via un dealer ou par l’auto-culture, le 21ème siècle apporte des tonnes de nouvelles options.

Ca nous semble encore loin en France, mais imaginez pouvoir choisir parmi une vaste sélection de variétés de cannabis, sélectionner celle qui vous convient le mieux, insérer votre argent dans la machine et avoir votre paquet qui tombe directement dans vos mains. Pas d’emmerdes, pas de stress.

Distributeur de cannabis

Distributeur de cannabis

C’est exactement ce à quoi servent ces distributeurs de cannabis, pour les personnes qui se trouvent dans des pays ayant fait le choix de la légalisation.

C’est en 2014 que le dispensaire Pain Society, situé en Colombie Britannique, a mis en place son premier distributeur de cannabis.

PUBLICITE

Les clients de ce dispensaire pouvaient choisir parmi plusieurs variétés de cannabis. Pour 20$, ils avaient 3,5g de weed, et pour 50$, 14g. De plus petites quantités étaient bien sûr disponibles pour les patients n’ayant pas besoin d’autant.

La même année, des distributeurs automatiques ont fait leur apparition dans certains dispensaires du Colorado pour vendre de la space food à leur client.

Distributeur de kief

Distributeur de kief

Après avoir vu le succès de ces machines, la ville de Seattle a décidé de les essayer. En février 2015, Seattle, dans l’Etat de Washington, est devenue la première ville des Etats-Unis à vendre de la weed via ces distributeurs automatiques.

Ces distributeurs ont aujourd’hui plus de fonctionnalités : écrans tactiles, informations sur les différentes variétés présentes et sur les produits, mini-jeux, feuilles à rouler, huiles et extractions…

PUBLICITE

Les possibilités sont nombreuses pour informer et éduquer le client, et construire une nouvelle expérience d’achat, moins « honteuse » que pendant la prohibition.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Lifestyle

Santé Canada suspend les licences de Canntrust et d’Evergreen

Suspension de licence pour CannTrust

CannTrust a annoncé avoir reçu un avis de suspension de licence de Santé Canada en réponse à la non-conformité de ses installations de production et de culture.

PUBLICITE

« Les inspecteurs de Santé Canada ont remis les avis de suspension à CannTrust Inc. aujourd’hui, et saisissent et retiennent tous les produits à base de cannabis sur les deux sites », a déclaré Tammy Jarbeau, porte-parole de l’organisation gouvernementale, dans un email à MJBiz Daily.

« Santé Canada continuera de surveiller de près les actions entreprises par CannTrust Inc. et réévaluera le statut de la licence de la société à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a ajouté M. Jarbeau. « Santé Canada peut également déterminer que des mesures supplémentaires de conformité et d’application sont justifiées. »

CannTrust conserve pour l’instant son droit de cultiver et récolter les plantations en cours, mais pas d’en cultiver de nouvelles ou de vendre du cannabis.

Côté Evergreen Medical Supply, Santé Canada a suspendu la capacité d’Evergreen de « cultiver, transformer et vendre du cannabis, des plantes et des graines de cannabis fraîches et séchées » comme rapporté par Bloomberg.

PUBLICITE

« Le 9 août, Santé Canada a suspendu les licences d’Evergreen Medicinal Supply afin de protéger la santé et la sécurité du public, notamment d’empêcher que le cannabis ne soit détourné sur le marché illégal, en raison du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur le cannabis et du Règlement sur le cannabis » a expliqué Tammy Jarbeau.

Evergreen, producteur de cannabis basé en Colombie-Britannique a répondu «travailler à des mesures correctives» à la suspension de sa licence.

Les inspecteurs de Santé Canada ont effectué une inspection inopinée dans les locaux de la société à Saanichton, en Colombie-Britannique en avril. L’inspection a révélé «un certain nombre d’observations critiques et une classification globale non conforme» liée aux pratiques de production de la société, à la tenue des registres, au contrôle des stocks et au respect des contrôles de licence. L’entreprise aurait également des impayés de loyer ainsi qu’un bail expiré.

Evergreen a reçu sa licence de vente de cannabis médical en mars 2017 et a principalement pour but de produire du cannabis pour d’autres producteurs de licences agréés. Evergreen exploite une installation de 600m² et avait prévu de tripler sa surface de culture.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0