Suivez-nous

Actualités

Amsterdam, Barcelone, Los Angeles, Toronto : ruée sur le cannabis avant le confinement

Pénurie de cannabis avec le coronavirus

Alors que les décrets de confinement tombent les uns après les autres, les marchés légaux du cannabis accueillent leurs derniers clients avant la fermeture.

PUBLICITE

A Amsterdam et dans tous les Pays-Bas, les coffeeshops ont été sommés de tomber le rideau dimanche à 18 heures, et ce jusqu’au 6 avril au moins, dans une tentative de lutter contre la pandémie due au coronavirus. Des files d’attente se sont rapidement formées à l’extérieur des coffeeshops dans la capitale néerlandaise et ailleurs, alors que les clients, certains confrontés à trois semaines sans travail ou sans université, ont décidé de se faire une petite réserve de cannabis pendant qu’ils le pouvaient encore.

PUBLICITE

Idem à Barcelone. Suite au report de la Spannabis, les Clubs ont pu accueillir des visiteurs jusqu’au vendredi après-midi et au décret de l’Etat d’urgence en Espagne. Les CSC ont envoyé tour à tour des notices de restriction de visites, puis de fermeture prochaine. Les socios encore sur place ont pu se réapprovisionner avant que les Cannabis Clubs ne ferment totalement pour au moins 14 jours.

View this post on Instagram

⚠️⚠️AVISO IMPORTANTE ⚠️⚠️

PUBLICITE

A post shared by La Kalada (@lakalada) on

Aux Etats-Unis, où le lockdown n’est pas encore déclaré, les gens se préparent à la quarantaine comme ils peuvent, sans oublier leur ration de weed. De nombreux commerçant de cannabis de Los Angeles signalent d’ailleurs une augmentation des ventes alors que leurs clients s’approvisionnent avant de traverser l’épidémie.

« Les gens sont en mode pénurie. Les rues sont vides, mais des entreprises spécifiques comme les épiceries et les dispensaires voient plus de gens que d’habitude – et les gens s’approvisionnent et achètent en vrac », a expliqué Steve Lilak, directeur des ventes de la société de cannabis californienne NUG. « J’ai vu des clients réguliers acheter trois ou quatre fois ce qu’ils achètent normalement dans les dispensaires de Los Angeles. »

Les services de livraison signalent également une augmentation massive des ventes. « Nous avons constaté une augmentation de nos services de livraison dans tous nos sites, avec des ventes record au cours des deux dernières semaines », a déclaré un porte-parole de Caliva, une autre chaîne de dispensaires californiens qui propose un service de livraison.

Côté canadien, les magasins de cannabis en Ontario et en Alberta ont signalé une « demande sans précédent ». Darren Bondar, PDG de Spiritleaf, une des chaînes de distribution de cannabis autorisée en Ontario, a déclaré que ses 46 magasins « avaient connu une demande sans précédent de cannabis au cours du week-end avec des ventes en hausse de 20% par rapport au précédent et un nombre record de clients servis. »

Les magasins de cannabis physique prennent d’ores et déjà des mesures pour protéger la santé et la sécurité des clients et des employés en favorisant la distanciation humaine et les services de livraison. Les capacités canadiennes de production étant déjà limitées, les risques de pénurie ne sont néanmoins pas à sous-estimer.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !