Suivez-nous

Séries

Weeds

Weeds série TV

Weeds est une série télé américaine, diffusée de 2005  à 2012 sur la chaîne Showtime aux Etats-Unis, et à partir de 2006 sur Canal+ en France.

PUBLICITE

On y suit pendant 8 saisons Nancy Botwin, charmante mère célibataire de deux enfants jouée par Mary-Louise Parker, confrontée à des difficultés financières suite à la mort de son mari. Afin de joindre les deux bouts et d’élever ses deux enfants dans le quartier huppé d’Agrestic (anagramme de cigarets en anglais), elle entreprend de vendre du cannabis à ses voisins. Inévitablement, elle passera d’un petit business pour arrondir ses fins de mois à une entreprise florissante, en essayant de ne pas se faire griller par ses voisins, et accessoirement les forces de police, et d’élever ses deux fils, Shane le petit et Silas le grand, du mieux qu’elle peut. Elle se verra aider, ou pas, par son beau-frère Andy et son comptable de voisin Doug Wilson, un fumeur invétéré de marijuana, premier – et plus gros ? – client de Nancy.

Pourquoi on aime Weeds ?

Plus qu’une énième série située dans les suburbs américaines, à la Dallas ou Desperate Housewives, Weeds dépeint des problématiques très actuelles : gestion d’une famille par une mère célibataire, vie dans les banlieues et dépénalisation de la marijuana. Sans vraiment spoiler (mais un peu quand même), l’intrigue évolue rapidement. La saison 1 suit Nancy dans l’apprentissage du deal.  La saison 2 développe son business et ajoute un élément perturbateur, son nouveau mari qui fait partie de la DEA (l’agence antidrogue américaine). La saison 3 la place dans une relation tripartite avec un gang et la DEA. La saison 4 l’emmène en Californie, près de la frontière mexicaine, après l’incendie de sa maison et de ses plantations de marijuana, etc… Nancy est très régulièrement coincée entre ses impératifs de femme célibataire qui aimerait bien retrouver quelqu’un, de mère qui doit s’occuper des ses deux ados et de dealeuse qui doit honorer ses contrats et fournir ses clients. Les 4 dernières saisons sont légèrement plus alambiquées, mais on vous laisse faire votre avis 😉

Jenji Kohan, réalisatrice expérimentée, avait déjà travaillé sur Sex and the City, Dingue de toi et Gilmore Girls. A doit en outre Will and Grace à son frère David Kohan. Le format de 26  minutes, filmé caméra à l’épaule, est maîtrisé. Le générique lancinant, Little Boxes de Malvina Reynolds, reste en tête bien après avoir visionné un épisode. Au cours des saisons 2 et 3, le générique est  interprété par des artistes différents, un moyen original de faire connaître la série et d’y inclure une variation hebdomadaire.

En termes de récompenses, Mary-Louise Parker a été élue Meilleure actrice d’une série télévisée aux Golden Globes 2006 et aux Satellites Awards 2005.

PUBLICITE

Des personnages attachants, un milieu attrayant, des problématiques actuelles et un scénario bien rythmé : toute la recette d’une bonne série. Et maintenant qu’elle est finie, on peut la regarder d’un trait !

On vous laisse regarder le trailer de la saison 1 :

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Séries

South Park se moque du géant du cannabis MedMen

South Park se moque du géant du cannabis MedMen

La série satirique South Park s’est récemment faite remarquer pour sa parodie d’une vidéo promotionnelle réalisée par Spike Jonze pour l’entreprise de cannabis MedMen.

PUBLICITE

La parodie se moque de l’opportunisme de l’entreprise, qui avait été accusée d’avoir usé de son influence au sein de l’Association de l’industrie du cannabis médical de New York pour que la culture du cannabis chez les particuliers reste illégale. Dans une déclaration, un représentant de MedMen avait déclaré que la société « respecte le droit de ceux qui choisissent de cultiver du cannabis pour leur usage personnel », mais il avait refusé de répondre aux questions spécifiques sur sa participation à la création du mémo.

La vidéo originelle propose un voyage à travers l’histoire du cannabis aux Etats-Unis, en indiquant que Georges Washington, comme d’autres pères fondateurs, possédait des champs de chanvre, insistant sur le caractère normal de la chose. Elle revient rapidement sur la Guerre contre la Drogue, qui continue aujourd’hui de cibler les minorités, qui sont les premières victimes des contrôles de police et des arrestations sommaires. Le reste de la vidéo se veut inspirante, et le narrateur nous parle des opportunités d’investissements, et des gains économiques liés à ce marché. Le clip s’arrête sur une image d’un couple heureux, qui peut maintenant vivre dans une « nouvelle normalité », où consommer du cannabis devient une pratique courante.

South Park reprend le style de la vidéo, mais se moque de l’hypocrisie du géant du cannabis : « Et ensuite, un groupe de jeunes banquiers d’entreprises nous dit que nous sommes tous dans la « nouvelle normalité », alors qu’ils tentent de transformer le miracle vert de Dieu en un investissement facile pour eux-mêmes ». dit le narrateur. « Ils embauchent même des réalisateurs de premier plan à Hollywood pour leur donner un look branché et cool. Mais tu sais quoi? Fuck ces gars. Ils n’ont pas d’intégrité ».

« Tegridy Farms » est le nom du quatrième épisode de la 22ème saison de South Park. Le personnage de Randy convainc Sharon, son épouse, de vendre leur maison et de s’installer dans une ferme de cannabis, Tegridy Farms, où l’on récolte la plante et fabrique une variété de produits à partir de Cannabis. C’est de cette ferme fictive dont la vidéo de South Park fait la promotion, s’amusant à la fois de son « in-tegridy » (intégrité) et des concurrents davantage « greedy » (cupides). Le nom de Tegridy Farms ainsi que des variétés fictives présentes dans l’épisode ont d’ailleurs été déposés. Avec de la beuh South Park en vue ?

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0