Les weed mariages, un concept qui cartonne aux USA

Les weed mariages, un concept qui cartonne aux USA

Dans les Etats américains où le cannabis est légalisé, un nouveau phénomène a fait son apparition : les mariages célébrés à grand coup de cannabis. Nous vous avions déjà parlé des premiers pas de ce concept en Oregon. Depuis, le modèle s’est développé avec une diversification des services. Parmi les défis des wedding planner, concilier l’envie originale des mariés et les potentiels invités qui ne voient pas d’un bon oeil la consommation de cannabis.

PUBLICITE

Qui veut le bouquet?

Bec Koop est une fleuriste de formation. Elle s’est installée dans le Colorado en 2014 suite à la légalisation du cannabis. Depuis, elle réalise des bouquets contenant des fleurs de cannabis et organise toute la partie cannabis du mariage. Le bouquet n’est pas constitué uniquement de fleur de cannabis. Mme Koop, préfère la discrétion. Elle incorpore quelques branches désossées où il ne reste plus que la tête supérieure. Toutes les têtes présentes dans le bouquet sont fumables. Par la suite, elle crée des boutonnières avec une petite tête à mettre dans la poche extérieure du costard. Puis elle roule des centaines de joints pour la distribution lors de la réception.

Qui veut un bouquet de weed?

Lors de l’heureux événement , elle fait appel à un budtender. Cet expert du cannabis tient un stand, légèrement à l’écart de la réception, au même titre que le bar à alcool. Celui-ci conseille les invités et suggère des variétés en fonction de l’envie du curieux ou de son état. Si l’invité a déjà un petit coup dans le nez, le budtender peut refuser la distribution du joint. Il est chargé d’éduquer les invités à la consommation de cannabis et surtout de prévenir des effets néfastes de l’abus. Surtout, il doit retenir les têtes de ceux qui sont déjà passés prendre un petit amuse-gueule dosé en THC. La tenue de ce stand coûte environ 80 dollars de l’heure, et plus si la soirée se prolonge.

Le client choisit absolument toutes les variétés qui seront proposées durant le mariage. Le couple achète l’herbe puis les donne à Mme Koop pour qu’elle procède à l’assemblage des bouquets et au roulage de joint. Fini le roulage en cachette, tous ce qui n’est pas utilisé dans les bouquets finira dans des joints pré-roulés par la fleuriste.

Le Best of

Bec Koop déclare sur CNBC : « une fois, une grand mère ma demandé un soda infusé. Elle voulait s’éclater sur les conseils de son petit-fils. 1 heure plus tard, elle dansait sur la piste ». « Une autre fois, un couple avait demandé à ce que tous les fumeurs disposent d’un joint. Au lieu de porter un toast, les invités devaient tous allumer leurs joints en même temps. » « Un jour, un couple me demande un bang à deux becs. Au lieu de s’embrasser, ils souhaitaient célébrer leur union en tirant ensemble sur un bang. J’ai donc contacté un souffleur de verre pour l’occasion ».

Elle préconise cependant de prévenir les invités que du cannabis sera à disposition.  » Certains sont parfois choqués et s’énervent mais la plupart des gens sont curieux et repartent heureux ».

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Canada une deuxième licence de microculture de cannabis attribuée en Ontario
Canada : une deuxième licence de microculture de cannabis attribuée en Ontario
Etude certaines variétés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses
Etude : des concentrés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses
Cannabis médical en Allemagne
Allemagne : forte augmentation de l’import de cannabis médical en 2019
Vacances Weed-Friendly
Les meilleurs lieux de vacances weed-friendly
Nevada pas de cannabis lounges, mais une progression sur le territoire américain
Nevada : pas de cannabis lounges, et une lente progression sur le territoire américain
Le Northern Nights, premier festival où l'on peut consommer du cannabis
Le Northern Nights, premier festival où l’on peut (officiellement) acheter du cannabis

Laisser un commentaire