La politique du cannabis de la plateforme de logement Airbnb

A l’heure où plusieurs Etats américains ont légalisé le cannabis à des fins récréatives, notamment le Colorado ou la Californie, ces derniers suivent le même chemin que Amsterdam et attirent ainsi un nouveau genre de touristes qui viennent s’adonner aux plaisirs de la weed. Toutefois, malgré l’autorisation du cannabis et de ses dispensaires, les lois demeurent strictes : fumer ou consommer du cannabis reste interdit dans les lieux et établissements publics.

Les consommateurs de cannabis, notamment les touristes qui viennent exclusivement pour fumer de la weed se sont ainsi tournés vers la plateforme de logement Airbnb, afin de trouver un lieu et donc une résidence propice à leur consommation de cannabis.

Les Airbnb autorisent-ils la consommation de cannabis?

La politique officielle de Airbnb n’a aucune réglementation concernant la consommation de cannabis. Il appartient donc à l’hôte de décider si la personne peut en consommer dans le logement loué. Le fait qu’il n’y ait aucune politique officielle à ce sujet est dû au fait que le cannabis est toujours illégal au niveau fédéral. Cela pose ainsi problème pour Airbnb, du fait que le cannabis ne soit pas légal partout aux Etats-Unis, l’entreprise dédiée à la location de logements entre particuliers explique qu’ils ne sont pas en mesure de louer des appartements dans des Etats où le cannabis n’est pas toujours pas légal.

Sur le site LearnAirBnb, l’entreprise explique les « avantages et inconvénients » du cannabis dans les appartements loués. Ils citent « Airbnb n’a aucun politique contre l’utilisation et/ou la consommation de cannabis ». L’hôte se réserve donc le droit d’autoriser ou non sa consommation, bien que ces derniers mois de nombreux locataires permettent aux touristes et consommateurs l’usage du cannabis afin d’attirer plus de clients et ainsi offrent un foyer à ceux qui viennent parfois de très loin.

annonce logement airbnb cannabis

Un logement Airbnb basé à Denver (Colorado) qui autorise la consommation de cannabis

Afin de trouver un logement comme celui-ci dessus, certains locataires vont mettre des termes liés au cannabis dans leurs annonces : 420/marijuana/cannabis-friendly ». Si ce n’est pas le cas et afin d’avoir de meilleurs chances de trouver un logement qui autorise son usage, taper les mots clés « appartement » et « airbnb » permet d’en trouver notamment grâce aux commentaires de la part d’anciens convives qui ont eu l’occasion d’en profiter. Par ailleurs, cliquer sur la case « logement fumeur » lors de la recherche permettra d’augmenter les chances de trouver un habitat autorisant la consommation de cannabis.

Les hôtels cannabiques, l’alternative à Airbnb

Aux Etats-Unis, d’autres plateformes ont suivi le modèle de Airbnb en ouvrant leur propre hôtel cannabique. C’est le cas de Bud and Breakfast, le premier hôtel dédié à la consommation de cannabis dans le centre de Denver. A la différence des hôtels avec un salon public, une pièce privée permet aux consommateurs de fumer du cannabis dans leur locaux. Il a ouvert en 2014, faisant prendre au marché de l’hôtellerie à destination des touristes consommateurs de cannabis. D’autres ont suivi le même modèle, notamment The Travel Joint ou encore Travel THC. Ces derniers laissent la possibilité aux fumeurs de weed de consommer librement dans des lieux prévus à cet effet.

Ces nouvelles mesures vont continuer de fleurir et de se propager afin ramener davantage de touristes, de leur fournir ce dont ils ont besoin, quelque soit leur envies et leur budget.

Mehdi Bautier

 

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook !