A quoi ressemble une weed vieille de 5 ans ?

Il semblerait que dans notre bel hexagone, peu de personnes soient capables de garder une weed pendant 5 ans. Tout d’abord parce que c’est illégal, et ensuite parce qu’un usager lambda achète pour consommer, rarement pour mettre de côté. En cas d’auto-culture, les choses sont bien sûr un peu différentes.

Les vieilles weeds sont normalement davantage sédatives. Au contact de l’oxygène, le THC se transforme en effet en cannabinol (CBN), un cannabinoïde connu pour ses propriétés relaxantes et apaisantes.

Nos collègues de Weedmaps ont retrouvé une weed qui avait été gardée pendant 5 ans dans un bocal en verre, jamais ouvert depuis 2012. Quel est donc le résultat de cette préservation hors-norme ?

Côté apparence, sans surprise, les têtes ont perdu de leur superbe. Le vert original s’est mué en kaki, alors que les trichomes arborent un ambre parfait.  Au toucher, le collant de la résine a laissé place à une version craquante de la feuille, un peu plus sèche qu’il ne faudrait. A l’époque, les Bovida n’existaient pas, mais les trichomes paraissent encore fondants et prêts à être dégustés.

Après 5 ans, la weed en question contient 18,8% de THC et un peu plus de CBN que la moyenne, 0,6% selon les tests. Cette petite quantité de CBN sera à même de prodiguer ses effets relaxants, idéal en fin de journée.

Puissance du vieux cannabis

Les terpènes sont sans doute les éléments qui se dégradent en premier, mais cette weed contient encore pas mal de limonène et de myrcène, qui se retrouveront à la dégustation. Même si les arômes sont un peu plus plats qu’à l’origine, ils n’ont pas complètement disparus.

Terpènes du vieux cannabis

Conclusion ? Oldie is goodie. Tant qu’il n’y a aucune moisissure, aucune raison de la laisser à vie dans sa jarre.

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook !