Suivez-nous

Cannabis aux Etats-Unis

Premiers jours des ventes légales de cannabis médical en Ohio

ohio

Les ventes légales de cannabis médical ont débutées mercredi en Ohio. Dès le premier jour, les quatre dispensaires de l’Etat ont vendu pour 75 000 dollars de cannabis médical. Le cannabis médical a officiellement été légalisé en 2016 et la loi exigeait que le programme soit opérationnel avant le 8 septembre 2018. Cependant, des litiges et des problèmes dans l’accord des licences ont retardé son implémentation. Cela fait bientôt 33 mois que les patients attendent que le médicament soit commercialisé. Ces derniers doivent avoir une des 21 pathologies listées par la loi, une recommandation d’un praticien et s’être au préalable enregistrés auprès de l’Etat pour pouvoir acheter du cannabis médical.

PUBLICITE

Une commercialisation contrôlée

Les dispensaires ont décidés de mettre en place des plafonds d’achat pour éviter de se faire dévaliser et de se retrouver en situation de pénurie dès les premiers jours. Le seul qui a décidé de ne pas le faire est Natural Relief, un dispensaire situé dans la vallée de l’Ohio à Wintersville. Du côté de CY+ également situé à Wintersville et propriété de Cresco Labs, une entreprise qui opère aussi dans d’autres Etats, on limite les ventes à 2 onces (soit 56 grammes) par personne pour la première semaine. A The Forest situé à Sandusky, les achats sont limités à 1 once (28 grammes). Quant à The Botanist à Canton, il limite l’achat à 14,2 grammes, ce qui équivaut à 5 unités quotidiennes (une unité quotidienne étant 2,8 grammes).

Techniquement, dans l’Etat de l’Ohio, le cannabis médical est autorisé sous différentes formes comme les edibles, les huiles et les patchs. L’Ohio n’ayant toujours pas accordé les licences nécessaires à la transformation de cannabis médical et à l’extraction de THC pour la confection de ce genre de produits, seules les fleurs de cannabis sont pour l’instant disponibles à la vente. Comme il est toutefois interdit de fumer le cannabis (et de le faire pousser chez soi), les patients devront vapoter. Pour l’instant, les prix sont significativement élevés : ils oscillent entre 40 et 60$ pour 2,8 grammes de fleurs. Les vétérans ont une promotion de 20%.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis aux Etats-Unis

Etats-Unis : 3 millions de dollars de subventions pour étudier les cannabinoïdes comme alternative aux opioïdes

Cannabis en remplacement des cannabinoïdes

Le gouvernement fédéral américain a octroyé 3 millions de dollars de subventions pour la recherche sur les avantages thérapeutiques des cannabinoïdes, autres que le THC, comme solution de remplacement aux opioïdes délivrés sur ordonnance et ayant entraîné une grave crise aux Etats-Unis.

PUBLICITE

Dans un avis publié le 18 septembre 2019, le National Institutes of Health (NIH) a expliqué pourquoi ces études étaient nécessaires et énuméré les bénéficiaires de subventions et les sujets sur lesquels ils étudieront. Les recherches incluent des tests sur l’utilisation du cannabidiol (CBD) pour le traitement de la douleur liée à l’arthrite, qui seront dirigées par la faculté de médecine de l’Université de New York.

«Le traitement de la douleur chronique repose largement sur les opioïdes, malgré leur potentiel de dépendance et de surdose et le fait qu’ils ne fonctionnent souvent pas bien s’ils sont utilisés à long terme», explique Helene Langevin, directrice du Centre National de santé complémentaire et intégrative (NCCIH). « Il existe un besoin urgent d’options plus efficaces et plus sûres ».

Au total, neuf subventions ont été octroyées. Le NIH a déclaré que ces fonds aideraient à identifier d’autres options de traitement de la douleur et fourniraient des informations sur l’impact de la consommation de composés du cannabis tels que le CBD et d’autres cannabinoïdes moins connus, ainsi que des terpènes trouvés dans la plante.

« La plante de cannabis contient plus de 110 cannabinoïdes et 120 terpènes, mais le seul composé étudié de manière approfondie est le THC », indique le communiqué de presse.

PUBLICITE

Bien que le THC soit connu pour traiter certaines formes de douleur, le NIH craint que ses effets intoxicants ne limitent son applicabilité médicale.

« Le THC peut aider à soulager la douleur, mais sa valeur en tant qu’analgésique est limité par ses effets psychoactifs et son potentiel d’abus », a déclaré David Shurtleff, directeur adjoint du NCCIH. « Ces nouveaux projets examineront des substances du cannabis qui ne présentent pas les inconvénients du THC, en examinant leur activité biologique de base et leurs mécanismes d’action potentiels en tant qu’analgésiques. »

Les agences de santé fédérales ne sont pas les seules institutions intéressées à en apprendre davantage sur les composés du cannabis autres que le THC. Le 18 septembre 2019, un comité sénatorial a publié un rapport de dépenses dans lequel il était recommandé de mener des recherches sur le CBD et le cannabigérol (CBG) tout en critiquant le système fédéral de classification des drogues qui empêche actuellement de telles recherches.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0