L’Ohio peaufine son modèle de régulation du cannabis médical

Règles du cannabis médical en Ohio

26ème Etat à légaliser l’utilisation médicale du cannabis, l’Ohio avait donné peu de détails jusqu’ici quant à son futur modèle de régulation.

Le programme de cannabis médical débutera en septembre 2018, avec des règles très strictes. 60 dispensaires obtiendront une licence de distribution de cannabis, au-delà des 40 initialement prévus. Les frais d’inscription au programme seront de 5000$, alors que chaque année de licence coûtera 70000$.

Côté production, 24 licences de culture de cannabis seront distribuées, alors que 185 personnes ont déjà postulé. 40 entreprises pourront s’occuper de la transformation du cannabis en huiles, patches, crèmes pour la peau, capsules ou edibles.

La loi n’autorise pas l’auto-culture et la consommation de cannabis sous forme d’herbe séchée. Les patients ne pourront pas acheter plus de 90 jours de consommation en 90 jours, et pas plus d’1 jour de conso en une seule fois, soit pour 90 jours 226,8 grammes à moins de 23% en THC ou son équivalent en THC ou 150,3 grammes à plus de 23%.

L’Ohio est le premier Etat à calculer les quantités autorisées de cette façon. D’autres limitations existent également pour chaque type de produit vendu, pour lesquelles nous vous renvoyons vers le papier officiel.

Les patients devront payer 50$ d’inscription annuelle au programme de cannabis médical, avec une réduction de 50% pour les vétérans et les personnes recevant une aide fédérale en raison de leur handicap.

21 pathologies pourront faire l’objet d’un traitement à base de cannabis médical, parmi lesquelles :

  • HIV / SIDA
  • Alzheimer
  • Maladie de Charcot (sclérose latérale amyotrophique)
  • Cancer
  • Maladie de Crohn
  • Epilepsie
  • Fibromyalgie
  • Glaucome
  • Hépatite C
  • Sclérose en plaques
  • Douleurs chroniques et importantes, ou intraitables
  • Parkison
  • Tourette
  • Syndrome de Stress Post Traumatique

Les médecins devront participer à une formation de 2 heures et s’enregistrer auprès du Bureau médical de l’Etat pour pouvoir prescrire du cannabis à leurs patients. Ils seront également tenus d’expliquer aux patients les bénéfices et les risques de l’utilisation du cannabis.

Le nombre de licences décernées pour la production et la distribution pourront être augmentées après le 8 septembre 2018 si la demande était trop forte.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire