Test du vaporisateur GPro

Featured Video Play Icon

Le GPro est un vaporisateur portable de chez Grenco Science. Vous l’avez peut-être déjà croisé avec une déclinaison aux couleurs de Snoop Dogg.

Look du GPro

Le GPro est un vaporisateur portable en forme stylo. Ressemblant aux e-cigarettes habituelles, il arbore un look simple et confortable. Sa finition en silicone est agréable et sa taille très raisonnable : il viendra se ranger facilement dans votre poche de veste par exemple. La chambre de combustion est placée sous l’embouchure qu’on enlève en l’inclinant vers le côté pour remplir le vapo. La grille se place également dans le bec, ce qui facilite grandement son changement. La chambre peut contenir jusqu’à 1g d’herbe séchée, mais attention à ne pas trop la remplir au risque d’avoir une fumée très dense. Le bec est en plastique, et se plaira à être recouvert d’une des sur-embouchures livrées avec le GPro pour ne pas trop sentir de chaleur en bouche.

Fonctionnalités du GPro

Le GPro est livré avec :

  • 1 embouchure en plastique
  • 5 grilles
  • 3 sur-embouchures
  • 2 embouchures longues
  • 1 chargeur mini-USB
  • 1 stick pour laver la chambre de combustion
  • 1 carte grinder

Le GPro ne dispose que d’un seul bouton pour contrôler le vapo. 5 clics pour l’allumer et l’éteindre et un clic long pour changer la température. 3 températures sont sélectionnables :

  • 120° – led rouge
  • 193° – led verte
  • 215° – led bleue

On préférera la température intermédiaire pour commencer et la troisième en fin de vapo pour en profiter totalement.

Utilisation du GPro

Le GPro met un peu de temps à chauffer. En revanche, on ressentira rapidement la chaleur passer à travers le vapo et dans l’embouchure en plastique, ce qui est un peu dommage. Comme dit précédemment, pour ne pas se brûler les lèvres, il vaut mieux utiliser les sur-embouchures.On ressentira les premières fois un goût de plastique, qui gâche le goût du contenu.

Le GPro s’éteint toutes les 4 minutes, ce qui peut paraître un peu court avec ses 90s de chauffe. Il faudra le rallumer 1 ou 2 fois pour pouvoir le finir.

La grille placée dans le bec est facile à changer. L’embouchure s’enlève en l’inclinant avec le pouce, ce qui nous a fait un peu peur au début. Le clic ne vient pas immédiatement et on se retrouve à forcer dessus pour la retirer.

A l’utilisation, la fumée est douce, avec un high doux et un stone qui dure et tend à l’euphorie. On absorbe d’ailleurs très peu de fumée, sauf avec un vapo bien rempli. Après les premières utilisations et le goût de plastique neuf parti, on retrouve bien les arômes.

Débrief du GPro

On aime :

  • la matière en silicone
  • la facilité de remplissage et d’entretien
  • le format discret et pratique à transporter

On n’aime pas :

  • le GPro chauffe et ça se sent
  • le goût de plastique au début
  • le bec qui paraît fragile
  • le prix en France

Verdict :

On décernera un 6/10 au Gpro. On le conseille pour les novices de la vaporisation, et seulement si vous arrivez à le toucher entre 60 et 80€.

Articles liés

Derniers articles

Culture de cannabis en Géorgie
La Géorgie veut faire pousser et exporter du cannabis, sans autoriser sa consommation
L'Afrique du sud légalise l'usage privé de cannabis
La Cour Constitutionnelle sud-africaine légalise l’usage privé de cannabis
meilleur vaporisateur kandypens
Quel est le meilleur vaporisateur Kandypens ?
Coca Cola au cannabis
Coca-Cola lorgne le marché du cannabis
Marché du CBD en 2022
Etats-Unis : le marché du CBD pourrait atteindre 22 milliards de dollars d’ici 2022
Les 9 règles de Snoop Dogg pour une bonne sesh
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire