Suivez-nous

Cannabis en Asie

Le Népal propose de légaliser la culture et la consommation de cannabis

Légalisation du cannabis au Népal

Le Parti communiste au pouvoir au Népal a déposé dimanche une motion appelant le gouvernement à mettre fin à l’interdiction du cannabis et à interdire l’importation d’alcool.

PUBLICITE

La motion, dirigée par le législateur Birodh Khatiwada et signée par 45 autres membres du Parlement, note que plus de 65 pays, dont beaucoup ont poussé à la prohibition du cannabis par le biais de traités internationaux dans les années 70, ont déjà légalisé ou dépénalisé la plante sous une forme ou une autre.

Il a déclaré que le terrain montagneux du pays himalayen est adapté à la culture et que permettre aux agriculteurs de la cultiver bénéficierait grandement à ceux qui sont pauvres.

« La légalisation du cannabis aidera les agriculteurs pauvres et puisque la plupart du monde occidental, qui a poussé à la prohibition en premier lieu, a déjà mis fin à l’interdiction, le Népal devrait également lever l’interdiction », a déclaré Khatiwada. « Le cannabis a de multiples usages. Il permet également de gagner des devises étrangères et de produire des médicaments. »

Le Népal a été l’un des seuls pays à lutter contre les États-Unis et les campagnes des communautés internationales visant à criminaliser l’usage de cannabis dans le monde. Le Népal avait d’ailleurs une solide industrie du cannabis bien avant les Etats-Unis, avec des magasins agréés de cannabis, des cultures officielles et des lieux de consommation publique jusqu’en 1973 et le retrait des licences commerciales sous la pression internationale.

PUBLICITE

Le Népal a interdit le cannabis en 1976 avec son Narcotics (Drugs) Control Act. Les consommateurs sont passibles d’un mois de prison, les trafiquants jusqu’à 10 ans.

Le pays n’a également pas adopté la Convention unique de 1961 de l’ONU avant 1988, avec une dérogation spéciale afin qu’il puisse continuer à délivrer des permis temporaires pour la culture, la transformation, la culture « non médicale » de cannabis et sa vente. L’exemption n’ayant pas de date d’expiration, elle est donc techniquement toujours en vigueur.

« Le Népal a été le dernier pays à défendre les valeurs médicinales du cannabis sur la scène internationale », a déclaré l’an dernier Rajiv Kafle, un militant népalais du cannabis et patient atteint du VIH, au Kathmandu Post. « Comme personne ne s’est opposé à la réserve du Népal, un examen par l’Organisation Mondiale de la Santé aurait dû avoir lieu pour examiner nos allégations. »

Si le Népal légalise, le pays rejoindra la Thaïlande voisine dans son ouverture au cannabis. La proposition doit cependant être débattue au Parlement avant toute modification des lois existantes.

PUBLICITE

Le Népal est connu pour son cannabis depuis les années 1960, étape incontournable des hippies. Bien qu’il soit toujours illégal, il est consommé de manière très ouverte pendant la fête du dieu hindou Shiva, qui se déroulera le 21 février 2020.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !