Suivez-nous

Cannabis en Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande : Du cannabis synthétique cause la mort de sept personnes

Cannabis synthétique

Sept personnes sont décédées à Auckland au mois de juillet après avoir consommé du cannabis synthétique, a annoncé aujourd’hui la police néo-zélandaise, l’occasion pour elle de rappeler aux éventuels consommateurs de rester à l’écart de cette substance.

PUBLICITE

La police n’a pas donné d’autre détails sur ces sept décès dans la capitale néo-zélandaise, expliquant avoir transmis le rapport des victimes à un médecin légiste.

Gary Lendrum, inspecteur de la ville d’Auckland, a déclaré dans un communiqué : « Nous sommes très préoccupés par le fait que les utilisateurs n’ont pas conscience des poisons chimiques qu’ils se mettent potentiellement dans le corps en consommant cette drogue synthétique ».

Une substance mortelle

Ce cannabis synthétique ressemble très fortement à du cannabis classique. Toutefois, il peut s’avérer addictif et mortel car contient une forte concentration de produits qui servent à imiter le tetrahydrocannabinol (THC), l’ingrédient psychoactif du cannabis.

Ces substances peuvent se révéler être très toxiques et générer des effets secondaires imprévisibles. Le cannabis synthétique peut être également vendu sous forme liquide et consommé dans des cigarettes électroniques. L’effet de ces produits chimiques sur les récepteurs cérébraux est largement plus élevé que le THC.

PUBLICITE

La police a publié, par la biais d’un journal local, une vidéo qui provient d’une caméra de vidéosurveillance montrant les effets de ce cannabis synthétique sur un consommateur.

Deborah Marshall, coroner en chef, explique que les services d’urgences ont également reporté un nombre significatif de victimes hospitalisées après avoir consommé cette substance : « Les enquêtes sont encore au stade préliminaire et les causes de décès ne sont pas encore définitives ».

En 2014, la Nouvelle-Zélande a interdit les drogues de synthèse. Toute fabrication ou vente de ce cannabis synthétique est passible de deux ans de prison ou d’une amende allant jusqu’à 500 000 dollars néo-zélandais (environ 319 000 euros). Le cannabis y est par ailleurs illégal.

Mehdi Bautier

PUBLICITE

Mehdi est étudiant en journalisme à l'IEJ. Passionné d'écriture, de musique et de culture, il compte se spécialiser dans le domaine de la presse écrite et de la rédaction web.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0