Suivez-nous

Actualités

Quelle est la situation du cannabis en Nouvelle-Zélande ?

Cannabis en Nouvelle-Zélande

Le cannabis est illégal en Nouvelle-Zélande, que ce soit pour un usage médical ou récréatif. Cependant, un petit nombre de patients se sont vus décerner des ordonnances pour se soigner avec des traitements à base de cannabis médical. Ces cas restent rares et les prescriptions sont sévèrement contrôlées.

PUBLICITE

L’usage du cannabis en Nouvelle-Zélande est contrôlé pour le Misuse of Drugs Act 1975, qui rend illégaux l’importation, la culture, la vente, la distribution, la possession ou l’usage de cannabis. Selon l’infraction, les sanctions vont d’une amende de 500$ à 14 ans de prison.

Depuis le 8 février 2017, les patients médicaux n’ont plus besoin d’obtenir l’approbation du ministère de la Santé pour recevoir des traitements médicaux à base de cannabis. Ces derniers restent toutefois onéreux pour les patients et les médecins hésitent à en prescrire.

Une pétition pour légaliser le Cannabis

Grey Power, un lobby néo-zélandais qui veille aux intérêts des personnes de plus de 50 ans, a proposé en octobre dernier une pétition pour légaliser le Cannabis. Le compte-rendu de la Justice and Electoral Committee, une branche du Parlement néo-zélandais, fait état de la signature de plus de 1300 personnes à cet appel pour une légalisation du cannabis sur le territoire néo-zélandais.

La présidente de Grey Power, Beverley Aldridge, insiste sur le fait qu’une légalisation du cannabis serait bénéfique pour les personnes atteintes d’une maladie débilitante comme l’arthrose, le cancer ou encore la sclérose en plaques.

PUBLICITE

Les membres de cette organisation préconisent l’usage du cannabis comme analgésique. Beverley n’a par ailleurs jamais consommé de cannabis de sa vie, mais se dit favorable à l’usage thérapeutique du cannabis, un remède naturel utilisé depuis longtemps.

Soutien aux réformes sur le cannabis en Nouvelle-Zélande : Le 26th annual national day of Action

J-Day

Samedi dernier se tenait un peu partout en Nouvelle-Zélande la 26ème de soutien aux réformes des lois sur le cannabis, afin de sensibiliser l’opinion publique à la nécessité de légaliser le cannabis pour les adultes et de manière responsable. Cette journée défend également les consommateurs et veut leur assurer un accès à la plante sûr et de qualité.

Les partisans du cannabis se sont donc rassemblés dans les grandes villes de Nouvelle-Zélande, à l’image de la Marche Mondiale du Cannabis de Paris, avec un 4.20 généralisé, l’heure symbolique des stoners.

PUBLICITE

Angela Gardener , gérante du Whakamana Cannabis Museum était présente au rassemblement dans la ville de Dunedin. Interviewée par le quotidien local Otago Daily Times, elle s’explique : « L’alcool est beaucoup plus dangereux que le cannabis, pourquoi essaye t-on d’empêcher les gens d’en consommer? » « On souhaite que les consommateurs se rencontrent et se réunissent entre eux, les liens sociaux sont très importants » a t-elle déclaré. Cet événement a réuni des centaines de personnes et aucun incident n’a été déploré.

Mehdi Bautier

Mehdi est étudiant en journalisme à l'IEJ. Passionné d'écriture, de musique et de culture, il compte se spécialiser dans le domaine de la presse écrite et de la rédaction web.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !