Suivez-nous

Santé

Alcool et cannabis : un bon mélange ?

Mélange d'alcool et de cannabis

Si vous êtes le type de personne à apprécier avoir une bière dans une main et un joint dans l’autre, cette étude de l’Association Américain de Chimie Clinique (AACC) pourrait vous intéresser. Elle a en effet montré que les concentrations de THC dans le sang augmentaient significativement après une consommation d’alcool.

PUBLICITE

Peu de recherches ont été faites sur les effets physiologiques du mélange alcool-cannabis. Certains sommeliers américains se distinguent d’ailleurs par leur volonté de coupler certains vins avec certaines weeds, comme on le ferait avec un bon fromage. Mais cette étude, réalisée sur un petit échantillon de 19 personnes, fournit un point de départ pour de futures études sur la manière dont l’alcool et le cannabis interagissent.

Les chercheurs ont testé des variations de petites et grandes doses de cannabis et d’alcool, et ont comparé avec des groupes de contrôle et des groupes placebo. Sans alcool, la concentration de THC tombait entre 32,7 et 42,4µg/L avec des doses respectivement petites et grandes, et avec de l’alcool, ces volumes augmentait à 35,3 et 67,5µg/L de THC.

Conclusion : la concentration de THC dans le sang augmente avec la consommation d’alcool.

Dans leur communiqué, les chercheurs mentionnaient notamment les implications de ces résultats vis-à-vis de la sécurité routière, qui est toujours sujette à débat lorsqu’on parle de conduite sous cannabis. Une même concentration de cannabis peut en effet avoir des effets très différents sur les conducteurs. Certains consommateurs réguliers de cannabis auront des taux élevés de cannabis dans le sang même en n’ayant pas fumé 12h avant, alors qu’une personne moins accoutumée pourrait se trouver plus dangereuse au volant après n’avoir tiré que deux lattes.

PUBLICITE

Mais il n’y a pas besoin d’études pour savoir qu’il ne faut pas mélanger alcool et/ou cannabis avec la conduite d’un véhicule.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Santé

Malaisie : Lukman pourra faire appel de sa condamnation à mort le 27 novembre prochain

malaisie cannabis médical peine de mort

Cette semaine, la Cour d’appel de Malaisie a accordé à Lukman un appel de sa condamnation à mort, qui se tiendra le 27 novembre prochain. Le procureur adjoint chargé de l’affaire ne s’est ainsi pas opposé à l’appel.

PUBLICITE

Lukman s’est fait condamner à mort en août 2018 pour avoir distribué gratuitement de l’huile de cannabis à des malades qui en avaient besoin. En 2015, les autorités avaient découvert chez lui 3 litres d’huile de cannabis et 279 grammes de cannabis.

Environ 900 Malaisiens sont sous le coup d’une condamnation à mort pour infractions liées à la drogue. Un autre activiste du cannabis médical, Mohammed Zaireen bin Zainal, fondateur du Mouvement de l’éducation sur la marijuana en Malaisie, attend également son dernier appel, et un ancien capitaine militaire connu sous le nom de « Dr. Ganja » est en attente de son procès pour avoir distribué de l’huile de cannabis à des fins médicales.

Plusieurs éléments ont évolué depuis le début de ces procès. Les membres du gouvernement ont en effet ouvert la possibilité de légaliser le cannabis médical en Malaisie et la peine de mort a depuis été abolie pour les crimes liés, entre autres, au cannabis. Si Lukman parvient à échapper à la peine de mort, il risque toutefois la prion, possiblement à perpétuité.

PUBLICITE

En cas de légalisation du cannabis médical, la Malaisie deviendrait le deuxième pays du Sud-Est asiatique après la Thaïlande à légaliser le cannabis à des fins médicales.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0