Suivez-nous

Evénéments

Cinquieme colloque sur l’utilisation des cannabinoïdes à Strasbourg

5ème colloque de l'UFCM

Pour la cinquième année consécutive se tenait le colloque international sur les avancées pharmacologiques et l’utilisation thérapeutique des cannabinoïdes. Des chercheurs se sont réunis dans la faculté de pharmacie de Strasbourg pour discuter des avancées médicales du cannabis. Près de 235 invités chercheurs, invités et spectateurs y ont participé.

PUBLICITE

Le cannabis thérapeutique progresse un peu partout

Organisée par l’UFCM I care, cette réunion laissait la parole aux acteurs du secteur cannabique. L’ UFCM I care, se bat depuis plusieurs années pour faire reconnaître les vertus thérapeutiques des cannabinoïdes sur différentes pathologies. Leur site internet fait office d’encyclopédie des usages médicaux du cannabis.

Si l’Europe a encore un train de retard par rapport aux Amériques, pourtant des progrès dans différents pays dynamisent le secteur. En tête des pays européens, la République Tchèque et l’Allemagne. Cette année, Franjo Grotenhermen, président d’honneur d’UFCM et docteur, expliquait comment un premier patient avait reçu son autorisation pour faire pousser son herbe médicale.  Notons qu’en Allemagne, le cannabis médical devrait être disponible en pharmacie courant 2017.

Il a également été question de cannabis et d’utilisation des cannabinoïdes. Le professeur américain Ethan Russo nous apprend que le premier homme a avoir classé les différents types de cannabis était français. Dans son discours, il relate l’importance des terpènes dans les principes actifs des cannabinoïdes non psychoactifs. Dans la même lignée, le professeur Brenneisen de la « Swiss Task Force for cannabinoïds in Medicine », explique les différents effets en fonction de la technique d’absorption.

Le professeur Brennesein expliquant les effets des différentes méthodes d'absorption du Cannabis

Le professeur Brennesein expliquant les effets des différentes méthodes d’absorption du Cannabis

Le cannabis médical, c’est pas de la cuisine

Anne Lise Lobstein, professeur de pharmacognosie, est intervenue sur les dangers des recettes de cannabis médical sur internet. Contactée par Newsweed pour approfondir ses propos :  » Le problème d’internet c’est qu’on trouve n’importe quoi , on nous dit préparer telle recette avec tant d’herbe, pour tels symptômes. Le cannabis médical ce n’est pas de la cuisine, il faut un dosage précis pour une pathologie précise. » Elle déplore également l’interdit français et invite les potentiels patients à se tourner vers la Suisse, l’Allemagne ou les Pays-Bas pour traiter leurs symptomes.

PUBLICITE

Autre français de renom , le conférencier de l’université de Nantes Renaud Colson invite les patients nécessitant une ordonnance médicale à se fournir à l’étranger. Vu que les pays limitrophes tolèrent le cannabis, un patient français pourrait montrer son ordonnance et ainsi justifier sa possesion de cannabis. La conférence s’est terminée sur le discours du tchèque Pavel Kubu qui a présenté l’avancée majeure des tchèques en matière d’herbe médicinale.

A la suite de ce cinquième colloque, la conclusion est surtout que la France est encore une fois la dernière en ce qui concerne les avancées thérapeutiques du cannabis.

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0