Malte booste son industrie du cannabis médical

Cannabis médical à Malte

Malte fait all-in sur le cannabis et a décidé d’aller très vite pour mettre en place son industrie productrice et exportatrice de cannabis médical.

Plusieurs projets de loi sont actuellement en cours d’étude. Le premier amendera les lois actuelles pour élargir l’accès aux formes non-fumables de cannabis médical. Le second vise à légaliser la production de cannabis médical sur l’île.

Le ministre de la Santé Chris Fearne s’est dit « content de voir qu’il y avait un consensus sur ce sujet ». Il a expliqué que tous les médecins pourront prescrire du cannabis médical, à la différence du système actuel où seule une poignée de docteurs peuvent faire des prescriptions pour les traitements cannabiques. Un guide de prescription à destination des professionnels de santé est d’ailleurs en préparation pour expliquer le fonctionnement du nouveau système.

Côté production, le cadre de régulation de la production de cannabis a été mis en ligne. Les entreprises seront autorisées à produire du cannabis sur l’île mais aussi à en exporter en Europe, dans les pays où il est légal.

Le premier Ministre Joseph Muscat a par ailleurs souligné la nécessité pour Malte d’agir rapidement si elle espérait exploiter le potentiel croissant de l’industrie du cannabis médical avant qu’il ne soit trop tard.

« La fenêtre de tir ne sera pas toujours ouverte » a-t-il dit. Il a reconnu que le gouvernement prenait un risque en s’ouvrant à cette industrie, mais que le même genre de risque avait été pris lorsque le pays s’est ouvert à l’industrie du jeu.

Et les enjeux financiers sont déjà importants. On retrouve bien évidemment le Canada derrière les premières négociations à l’ouverture du marché, en l’occurrence Nuuvera, récemment rachetée par Aphria pour 826 millions de dollars, et qui souhaite investir 5 millions d’euros dans un laboratoire sur l’île.

Si l’entreprise canadienne postule pour une licence de production de cannabis une fois la législation passée, elle pourrait devenir la première entreprise sur l’île à cultiver et produire du cannabis médical sur l’île.

« Cela permettrait d’obtenir la certification GMP pour notre production conformément aux normes de l’Union européenne, en établissant un laboratoire certifié pour exporter des produits à base de cannabis vers d’autres marchés de l’Union Européene », a indiqué Nuuvera.

Catégories liées : Cannabis médical

Suivez-nous sur Telegram

Articles liés

Derniers articles

Conférence 2018 de l'UFCM
1er juin 2018 : 7è conférence internationale de l’UFCM-I-Care
Vente de chanvre en France
A Castres, du Cannabis Sativa en jardinerie
Epidiolex
Etude : l’Epidiolex réduit de 42% les crises d’épilepsie
Dispensaire de cannabis en Afrique du Sud
Le premier dispensaire de cannabis d’Afrique ouvre à Durban North
Odeur de cannabis en Californie
Californie : une ville produit tellement de cannabis que les habitants se plaignent de l’odeur
Bilan de la Cannaparade 2018
Cannaparade 2018 : le bilan

Laisser un commentaire