Suivez-nous

NBA

Les joueurs de NBA poussent à l’autorisation du cannabis médical

Cannabis médical en NBA

Le syndicat représentant les joueurs pro de basket aux Etats-Unis pense qu’ils devraient pouvoir utiliser du cannabis médical sans être sanctionné par la NBA.

PUBLICITE

« Ma propre vision est qu’il y a des signes substantiels qui soutiennent l’efficacité et la valeur qu’il aurait pour nous, notamment dans la gestion de la douleur » a déclaré Michele Roberts, directrice exécutive de la National Basketball Players Association (NPBA) dans une interview à SB Nation. « Nous sommes en discussion avec la ligue pour voir où nous pouvons aller avec ça. »

Les réticences fédérales à légaliser le cannabis pourraient toutefois ralentir la décision de la NBA.

« Le futur évident est que le cannabis sera dépénalisé probablement partout dans le pays à court terme » dit-elle. « C’est une substance interdite dans notre ligue pour l’instant. Si nous allons par là, nous devons protéger nos joueurs de, et c’est mes mots, un procureur général fou qui dit qu’il poursuivra les violations à la loi sur le cannabis et qu’il se fout des lois des États. En d’autres mots, je ne veux pas que mes gars soient arrêtées aux aéroports pour possession d’un cannabinoïde par des agents fédéraux. »

L’année dernière, l’ancien commissaire de la NBA, David Stern, avait publiquement approuvé la suppression des pénalités aux joueurs pour usage de cannabis.

PUBLICITE

« J’en suis aujourd’hui à un point où je pense personnellement qu’il devrait être retiré de la liste des substances interdites » déclarait-il.

L’actuel commissaire de la NBA, Adam Silver, s’est, lui, prononcé en faveur de l’utilisation du cannabis thérapeutique au sein de la ligue.

Dans une autre interview, Michele Roberts explique qu’il y « a eu beaucoup de bruit depuis le début de l’année sur le cannabis médical » et que « beaucoup de joueurs veulent savoir ce qu’est tout ça, donc nous aurons des discussions sur ça ».

Elle révèle aussi que la NPBA étudie de son côté des recherches indépendantes sur les usages médicaux du cannabis, par exemple pour traiter les blessures liées au sport.

PUBLICITE

« Nous n’avons pas les mêmes problèmes de gestion de la douleur que dans le football américain. Leurs blessures sont bien plus graves. Mais nous avons aussi des problèmes de douleurs. »

« Je vais aux réunions, et j’y suis habituée maintenant, mais 8 des gars viennent avec de la glace sur leurs genoux. Je ne pourrais pas tenir plus de 12 secondes. Mais ils en ont besoin pour marcher. Problème d’articulation du genou. Courir d’un bout à l’autre du court. La nature cardiovasculaire du jeu. Sauter. La douleur est un sujet dans le sport. Il s’agit de permettre aux gens d’utiliser ce que la science suggère comme efficace. »

Michele Roberts n’a toutefois pas précisé à quel point les discussions étaient avancées.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

NBA

Etats-Unis : 3 millions de dollars de subventions pour étudier les cannabinoïdes comme alternative aux opioïdes

Cannabis en remplacement des cannabinoïdes

Le gouvernement fédéral américain a octroyé 3 millions de dollars de subventions pour la recherche sur les avantages thérapeutiques des cannabinoïdes, autres que le THC, comme solution de remplacement aux opioïdes délivrés sur ordonnance et ayant entraîné une grave crise aux Etats-Unis.

PUBLICITE

Dans un avis publié le 18 septembre 2019, le National Institutes of Health (NIH) a expliqué pourquoi ces études étaient nécessaires et énuméré les bénéficiaires de subventions et les sujets sur lesquels ils étudieront. Les recherches incluent des tests sur l’utilisation du cannabidiol (CBD) pour le traitement de la douleur liée à l’arthrite, qui seront dirigées par la faculté de médecine de l’Université de New York.

«Le traitement de la douleur chronique repose largement sur les opioïdes, malgré leur potentiel de dépendance et de surdose et le fait qu’ils ne fonctionnent souvent pas bien s’ils sont utilisés à long terme», explique Helene Langevin, directrice du Centre National de santé complémentaire et intégrative (NCCIH). « Il existe un besoin urgent d’options plus efficaces et plus sûres ».

Au total, neuf subventions ont été octroyées. Le NIH a déclaré que ces fonds aideraient à identifier d’autres options de traitement de la douleur et fourniraient des informations sur l’impact de la consommation de composés du cannabis tels que le CBD et d’autres cannabinoïdes moins connus, ainsi que des terpènes trouvés dans la plante.

« La plante de cannabis contient plus de 110 cannabinoïdes et 120 terpènes, mais le seul composé étudié de manière approfondie est le THC », indique le communiqué de presse.

PUBLICITE

Bien que le THC soit connu pour traiter certaines formes de douleur, le NIH craint que ses effets intoxicants ne limitent son applicabilité médicale.

« Le THC peut aider à soulager la douleur, mais sa valeur en tant qu’analgésique est limité par ses effets psychoactifs et son potentiel d’abus », a déclaré David Shurtleff, directeur adjoint du NCCIH. « Ces nouveaux projets examineront des substances du cannabis qui ne présentent pas les inconvénients du THC, en examinant leur activité biologique de base et leurs mécanismes d’action potentiels en tant qu’analgésiques. »

Les agences de santé fédérales ne sont pas les seules institutions intéressées à en apprendre davantage sur les composés du cannabis autres que le THC. Le 18 septembre 2019, un comité sénatorial a publié un rapport de dépenses dans lequel il était recommandé de mener des recherches sur le CBD et le cannabigérol (CBG) tout en critiquant le système fédéral de classification des drogues qui empêche actuellement de telles recherches.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0