Suivez-nous

Légalisation du cannabis

Italie : les forces de l’ordre poussent à la légalisation du cannabis

La police italienne en faveur de la légalisation du cannabis

Les groupes représentant les forces de l’ordre italiennes pèsent de tout leur poids sur le projet de loi parlementaire de légalisation du cannabis, dans un effort de créer le premier marché entièrement légal européen du cannabis. Et l’agence nationale anti-mafia et le syndicat de police du pays sont en faveur de la proposition de loi qui devrait arriver au Parlement plus tard dans le mois.

PUBLICITE

Si le projet de loi passe, les Italiens pourraient faire pousser 5 plants de cannabis, avoir jusqu’à 15g de weed chez eux et 5g sur soi. Le cannabis serait vendu dans des magasins d’Etat, alors que des Cannabis Clubs non-commerciaux permettraient à 50 membres d’échanger et de partager le cannabis qu’ils feraient pousser.

Le projet de loi italien est le plus progressiste d’Europe. L’Allemagne, juste derrière, s’en tient pour l’instant à la construction d’un marché du cannabis médical qui devrait voir le jour au printemps 2017.

Le soutien le plus récent au projet italien est venu au mois d’août du plus gros et du plus influent syndicat de police, le SIULP. Le Secrétaire Général du groupe, Felice Romano, a exprimé son soutien à la proposition en des termes non-équivoques.

« Certaines substances sont aujourd’hui utilisées pour des raisons thérapeutiques, et le cannabis est cultivé par l’armée italienne. Si le cannabis était vendu dans un cadre légal, il serait moins dangereux et ne contiendrait pas de polluants chimiques ou d’additifs qui font plus de dommages que les ingrédients actifs [du cannabis] ».

PUBLICITE

L’appui de la police italienne vient renforcer la position pro-légalisation de la Direzione Nazionale Antimafia (DNA), l’agence anti-mafia du pays qui défend une position ferme contre la prohibition. En avril, Franco Roberti, procureur et chef de la DNA, déclarait que dépénaliser le cannabis porterait un grand coup à l’Etat Islamique et aux mafias qui travaillent ensemble dans la contrebande de hash en Italie.

Dans une lettre adressée au gouvernement, la DNA déclarait que légaliser le cannabis conduirait à « une renaissance du système judiciaire italien ». Le document notait trois points importants en faveur de la légalisation :

  • les organisations criminelles nationales et internationales, en particulier la Camorra napolitaine et la ‘Ndrangheta calabrarise, ont aujourd’hui le monopole du marché du cannabis italien
  • l’Afghanistan est le deuxième pays producteur de cannabis à destination de l’Italie, dont les produits financent les groupes terroristes comme l’EI
  • les forces de l’ordre italiennes, bien qu’ayant des bons résultats dans la lutte contre les drogues dures, n’ont pas réussi à influencer la demande en cannabis. Leurs efforts sont largement considérés comme une perte d’argent et de ressources.

Pourtant, en dépit des avantages qu’elle voit dans un système légal, l’agence anti-mafia reste opposée à la culture de cannabis personnelle ou collective. De telles plantations sans licences, selon la DNA, pourraient représenter une faille dans laquelle la Mafia pourrait à nouveau infiltrer le marché.

Carla Rossi, professeur en statistiques médicales et vice-présidente du Conseil Italien pour les Sciences Sociales, a applaudi les récents signes de soutien à la légalisation. « La loi actuelle est un échec. Il est nécessaire de légaliser le marché qui est aujourd’hui dans les mains d’organisations criminelles. La DNA a montré une approche pragmatique et scientifique qui n’est pas biaisée idéologiquement. Cette vision est quasiment absente en Italie, à l’exception de la DNA et de quelques scientifiques reconnus au niveau international. Mais comme on dit, personne n’est prophète en son pays ».

PUBLICITE

Via Leafly

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Légalisation du cannabis

Italie : Aurora remporte l’approvisionnement de 400 kilos de cannabis médical

Italie Aurora remporte la production de 400 kilos de cannabis médical

Le gouvernement italien a annoncé lundi avoir confié une partie de l’approvisionnement du pays en cannabis médical à l’entreprise canadienne Aurora. Celle-ci a remporté les trois lots de produits mis en jeu, et fournira à l’Italie 400 kilos de cannabis thérapeutique dans les deux prochaines années.

PUBLICITE

L’Italie était le deuxième marché européen du cannabis médical en 2018, avec des ventes totalisant environ 600 kilos, et 900 kilos en 2019. Le pays ayant ouvert l’accès au cannabis médical à un plus grand nombre de pathologies en 2018, il était nécessaire de se fournir auprès de producteurs privés, l’armée italienne n’arrivant pas à fournir les quantités nécessaires.

5 sociétés avaient originellement postulé pour l’obtention de ce contrat : Canopy Growth, Medicinal Organics Cannabis Australia, Tilray, Wayland, et Aurora. L’Italie avait indiqué que le critère d’attribution principal serait le prix le plus bas offert pour chaque lot individuel. Pour remporter ce marché, l’entreprise canadienne a donc dû faire des concessions. Aurora va ainsi vendre un gramme de cannabis à 1,73€ en moyenne, ce qui limitera très fortement sa capacité à dégager de la marge sur sa production.

Aurora vendra son donc premier lot de 320 kilos de fleurs avec une réduction de 56% sur l’appel d’offre (pour 569 600€), et son deuxième lot de 40 kilos avec une réduction similaire de 57%, pour un montant de 51 600€. Le troisième lot de 40 kilos également sera vendu avec une réduction de 41% sur l’appel d’offre, pour la somme de 70 800€.

En plus de la production fournie par Aurora, l’Italie avait confié à son Ministère de la Défense une partie de l’approvisionnement du pays. Le Stabilimento Chimico Farmaceutico Militare, basé à Florence, produit actuellement chaque année 150 kilos de cannabis thérapeutique, apparemment de qualité médiocre.

PUBLICITE

Aurora s’est bien implantée sur le marché européen en pratiquant des prix relativement bas par rapport à ses adversaires. Début 2018, l’entreprise avait déjà remporté une partie de la production italienne, pour un total de 100 kilos à 3,20€ le gramme. Elle a également obtenu un contrat de 20 kilos au Luxembourg en avril 2019, pour la somme de 50,000€, soit 2,5€ le gramme. Aurora est aussi présente en Allemagne à travers sa filiale Aurora Deutschland, qui fournit les pharmacies du pays.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0