Suivez-nous

Cannabis en Italie

Les fermiers italiens cultivent du chanvre pour décontaminer leurs terres polluées

Chanvre utilisé pour dépolluer le sol

Les fermiers de Taranto, une ville de la région italienne des Pouilles davantage connue pour ses fermes laitières et ses fromages traditionnels, cultivent désormais du chanvre pour lutter contre la pollution environnementale dévastatrice d’une énorme usine d’acier située à proximité de leurs champs, comme rapporté par Slate.

PUBLICITE

L’usine d’acier Ilva couvre 3 fois la superficie de la ville de Taranto. Elle a ouvert en 1965, et a conduit Taranto à devenir une ville industrielle crasseuse : des cheminées fumantes, des hauts fourneaux et des dépôts de déchets dominent aujourd’hui la ville. Une raffinerie de pétrole et une usine de ciment accueillent aussi des visiteurs pour visiter les lieux.

« Les gens venaient de partout pour acheter nos produits laitiers artisanaux, cuits au feu de bois dans des fours en terre » raconte Vincenzo Fornaro, un fermier local. « Ces temps sont révolus depuis longtemps ».

Le sol est si gravement contaminé par des métaux lourds maintenant que les fermiers ont interdiction de faire paître leurs animaux 20 kilomètres autour de l’usine.

Dorénavant, Vincenzo utilise ses terres pour faire pousser du chanvre : pas pour le vendre, mais pour dépolluer le sol.

PUBLICITE

Chanvre et dépollution du sol

Le chanvre est une variation de la plante de Cannabis qui contient très peu de THC (moins de 0,2% pour pouvoir être cultivé en France). Le chanvre est principalement cultivé pour ses fibres, qui peuvent produire des milliers de produits, globalement tout ce qui est aujourd’hui en plastique, du textile ou du papier.

Mais le chanvre a également une autre caractéristique : il est extrêmement efficace pour absorber les métaux lourds présents dans les sols pollués. Les métaux lourds sont une classe unique de toxines qui ne peuvent être cassées dans des formes non-toxiques, ce qui signifie qu’elles restent très longtemps où elles sont.

La concentration de ce type de pollution des sols a fortement augmenté dans de nombreux endroits de la planète depuis le début de l’ère industrielle.

« La phytoremédiation décrit le traitement des problèmes environnementaux, souvent la contamination de métaux lourds, à travers l’usage de plantes qui aident à réduire la contamination sans avoir à excaver les contaminants incriminés et les déposer ailleurs » explique Claire Moore, biologiste et responsable de laboratoire dans une usine de testing de cannabis.

PUBLICITE

« C’est une technologie relativement nouvelle qui suscite une attention internationale par sa méthode non-invasive et rentable qui exploite la capacité de certaines espèces de plantes à éliminer certains polluants des sols contaminés ».

Alors que la pratique de la phytoremédiation n’en est qu’à ses débuts, le chanvre apparaît comme ayant une forte tolérance aux métaux lourds et une grande efficacité à isoler les métaux lourds des sols pollués sans endommager la plante elle-même.

La culture du chanvre est légale en Italie. Les fermiers comme Vincenzo qui plantent du cannabis pour nettoyer leurs terres agricoles des toxines peuvent ensuite utiliser leur récolte de manière industrielle. Les toxiques ne se retrouvent pas dans les fibres de la plante.

« Pour l’instant, nous n’avons que des applications industrielles du chanvre. J’espère que dans le futur, nous pourrons aussi l’utiliser pour l’alimentation. Ce qui est sûr, c’est que nous allons encercler l’usine ILVA de plants de chanvre ».

Environ 100 fermiers cultivent aujourd’hui du chanvre dans les Pouilles.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis en Italie

Italie : Aurora remporte l’approvisionnement de 400 kilos de cannabis médical

Italie Aurora remporte la production de 400 kilos de cannabis médical

Le gouvernement italien a annoncé lundi avoir confié une partie de l’approvisionnement du pays en cannabis médical à l’entreprise canadienne Aurora. Celle-ci a remporté les trois lots de produits mis en jeu, et fournira à l’Italie 400 kilos de cannabis thérapeutique dans les deux prochaines années.

PUBLICITE

L’Italie était le deuxième marché européen du cannabis médical en 2018, avec des ventes totalisant environ 600 kilos, et 900 kilos en 2019. Le pays ayant ouvert l’accès au cannabis médical à un plus grand nombre de pathologies en 2018, il était nécessaire de se fournir auprès de producteurs privés, l’armée italienne n’arrivant pas à fournir les quantités nécessaires.

5 sociétés avaient originellement postulé pour l’obtention de ce contrat : Canopy Growth, Medicinal Organics Cannabis Australia, Tilray, Wayland, et Aurora. L’Italie avait indiqué que le critère d’attribution principal serait le prix le plus bas offert pour chaque lot individuel. Pour remporter ce marché, l’entreprise canadienne a donc dû faire des concessions. Aurora va ainsi vendre un gramme de cannabis à 1,73€ en moyenne, ce qui limitera très fortement sa capacité à dégager de la marge sur sa production.

Aurora vendra son donc premier lot de 320 kilos de fleurs avec une réduction de 56% sur l’appel d’offre (pour 569 600€), et son deuxième lot de 40 kilos avec une réduction similaire de 57%, pour un montant de 51 600€. Le troisième lot de 40 kilos également sera vendu avec une réduction de 41% sur l’appel d’offre, pour la somme de 70 800€.

En plus de la production fournie par Aurora, l’Italie avait confié à son Ministère de la Défense une partie de l’approvisionnement du pays. Le Stabilimento Chimico Farmaceutico Militare, basé à Florence, produit actuellement chaque année 150 kilos de cannabis thérapeutique, apparemment de qualité médiocre.

PUBLICITE

Aurora s’est bien implantée sur le marché européen en pratiquant des prix relativement bas par rapport à ses adversaires. Début 2018, l’entreprise avait déjà remporté une partie de la production italienne, pour un total de 100 kilos à 3,20€ le gramme. Elle a également obtenu un contrat de 20 kilos au Luxembourg en avril 2019, pour la somme de 50,000€, soit 2,5€ le gramme. Aurora est aussi présente en Allemagne à travers sa filiale Aurora Deutschland, qui fournit les pharmacies du pays.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0