Israël : reprise des exportations de cannabis médical et ouverture du programme-pilote national

Exportations de cannabis médical en Israël

Grosse semaine pour Israël et le cannabis médical. Après quelques mois de « j’y vais, j’y vais pas », Israël a accepté d’exporter une partie de son cannabis à usage médical.

Le projet d’exportation avait été suspendu le mois dernier suite à un coup de fil présumé de Donald Trump à Benjamin Netanyahu. Les entreprises israéliennes du cannabis ont alors menacé de délocaliser leur business ailleurs.

« Le gouvernement rate une énorme opportunité de devenir le leader mondial du cannabis » avait déclaré Saul Kaye, CEO de CannaTech. « C’est un marché mature, robuste, centré sur la R&D qui cherche à se mondialiser. Si le gouvernement n’y va pas, on ira tous travailler en Slovénie. »

Les exportations de cannabis médical pourraient rapporter entre 285 millions de $ et 1,14 milliard selon les estimations du gouvernement israélien. Environ 400 entreprises ont déjà postulé pour décrocher une licence de production de cannabis.

Le ministre de l’Intérieur, Gilad Erdan, a finalement consenti à ré-autoriser les exportations, une décision qui devrait passer devant le gouvernement dans les jours à venir.

En accord avec le ministère des Finances, des fonds supplémentaires seront également débloqués pour réguler les exports de cannabis.

Début du programme pilote de distribution de cannabis médical

Sur le plan national, Israël ouvrira jeudi prochain son programme pilote de cannabis médical. 20 pharmacies pourront ainsi distribuer du cannabis à usage thérapeutique.

Le cannabis médical était déjà légal en Israël, mais l’obtention d’une prescription relevait traditionnellement d’un processus long et complexe. Elle nécessitait une ordonnance d’un médecin et l’accord d’un comité spécial. Les personnes ayant une prescription ne pouvaient acheter du cannabis que dans certains dispensaires spécifiques.

Sous la nouvelle loi, tous les docteurs israéliens pourront prescrire des médications à base de cannabis, ce dernier étant vendu dans les pharmacies ordinaires.

Le ministère de la Santé  servira d’organe de régulation du secteur du cannabis, et supervisera les cultivateurs, les usines de transformation, les distributeurs et les pharmacies. Le cannabis devrait être soumis aux mêmes règles que les autres produits pharmaceutiques, notamment sur l’étiquetage, la durée de conservation ou la concentration en principes actifs. S’il y arrive, Israël pourrait devenir le premier pays à standardiser les produits contenant du cannabis médical.

Articles liés

Derniers articles

dominique
La Dominique lance une consultation nationale sur la dépénalisation du cannabis
CBD Corner
CBD Corner : Acheter du CBD et Livraison de CBD en France !
eaze
Etats-Unis : Eaze va livrer des produits au CBD dans 41 Etats
livre blanc
Des associations françaises demandent l’abandon du projet d’amende forfaitaire
john talaat
Egypte: un député prépare un projet de loi pour décriminaliser l’usage de stupéfiants
Expogrow 2019
L’Expogrow 2019 se déroulera du 26 au 28 avril 2019
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire