Irlande : Le Comité de Santé rejette le projet de loi sur le cannabis médical

Irlande - Le Comité de Santé rejette le projet de loi sur le cannabis médical

Les patients irlandais devront attendre encore un peu avant de se soigner avec des médicaments contenant du cannabis. Le Comité de la Santé irlandais vient de rejeter le projet de loi sur le cannabis médical qui avait été soumis par un groupement de partis de gauche, le Anti-Austerity Alliance–People Before Profit en décembre dernier.

Le gouvernement irlandais avait déclaré qu’il ne s’opposerait pas au projet de loi sur le cannabis médical qui devait passer au Dáil, la chambre basse du Parlement irlandais. Mais concernant le Comité de la Santé, c’est une autre histoire.

Des problèmes juridiques considérables

Le projet de loi avait pour objectif de légaliser les produits au cannabis utilisés à des fins médicinales. Ces derniers visaient les patients souffrant d’épilepsie, de cancer ou encore de douleurs chroniques. Le projet de loi a été rejeté car il contient pour le Comité de la Santé trop de problèmes juridiques.

Le Comité de la Santé indique également que l’accès au cannabis médical imaginé est « trop souple pour se prémunir efficacement contre un usage récréatif déguisé ou une consommation excessive par les patients ».

En outre, les inquiétudes vis-à-vis du retrait du cannabis du Misuse of Drugs Act a fait débat. Cette loi qui rendrait ainsi légale la possession de cannabis pour tous (notamment l’utilisation récréative) a soulevé des préoccupations au sein du Comité de la Santé. Une raison supplémentaire qui explique le rejet du projet de loi sur le cannabis médicinal.

Kate O’Connell, députée du parti centriste irlandais Le Fine Gael a déclaré : « Lorsque nous autorisons des médicaments, nous devons nous assurer qu’ils sont sécurisés, de bonne qualité et que leurs effets sont quantifiables. Notre rôle majeur en tant que législateurs est de protéger la population. Je pense que notre décision est légitime. »

Le Comite de la Santé explique que des preuves scientifiques sont encore insuffisantes pour prouver l’efficacité et la sécurité des médicaments à base de cannabis, malgré des découvertes encourageantes notamment pour l’épilepsie.

On ignore pour l’instant si cette proposition de loi sera retravaillée ou non. Si tout le processus de régulation doit être refait, le Comité de la Santé sera le seul organisme à devoir être convaincu, le gouvernement ayant déjà donné son approbation.

Mehdi Bautier

 

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire