Suivez-nous

Publié

le

A la croisée du monde de la weed et de la mode se trouve Mario Guzman, alias Mr Sherbinski. Ancien breeder de la région de San Francisco et fondateur de la marque Sherbinskis, Mario est l’un des créateurs de la Gelato, l’une des variétés les plus populaires aux Etats-Unis et en Europe.  En visite à Paris pour la Fashion Week, je l’ai rejoint dans un restaurant proche de la place Vendôme pour discuter breeding et giving back to the community.

PUBLICITE

NWD : Comment es-tu arrivé dans ce business à la base ?

Mr Sherbinski : J’y suis entré par nécessité. Je suis né et j’ai grandi en Californie. A l’époque, j’étais agent immobilier et je devais payer mes factures. J’ai mis quelques lampes dans un garage à San Francisco, j’avais accès à des génétiques sympas. Dès la première culture, j’ai eu un bon rendement et la qualité était vraiment bonne. C’était les débuts du mouvement pour le cannabis médical. J’ai mis la weed dans mon sac à dos, j’ai téléchargé une liste de dispensaires officiels de San Francisco et je suis allé proposé ma weed, au Vapor Room, un dispensaire iconique. J’ai développé des bonnes relations avec le propriétaire du dispensaire, et j’ai finalement fait partie de leur travail et de la culture qui est née des dispensaires, celle de la compassion et de donner à la communauté.

J’ai connu le marché gris, et sa transition vers un marché régulé. Je suis devenu militant ensuite, et j’ai voulu donné un accès sûr au cannabis, même si ça voulait dire être listé comme grower et donc prendre des risques. Mais pour les patients, les dispensaires sont préférables à la rue. J’y croisais des suits & wheelchairs, des mecs en costume et d’autres en fauteuil roulant, de toutes les origines sociales et géographiques.

Beaucoup de gens venaient vers moi pour me dire à quel point mes variétés les aidaient.

PUBLICITE

NWD : Tu as travaillé avec des génétiques de la Cookie Family pour la création de la Gelato ?

Mr Sherbinski : Oui, mes génétiques viennent de chez eux. On m’a présenté Jigga et Marshall, qui habitaient San Francisco, j’étais au bon endroit au bon moment. C’est comme ça que j’ai commencé à breeder. Ensemble, on a créé la Pink Panties, qui est aussi le père de la Sunset Sherbet, que j’ai pollinisée avec une Cookies, et ça a donné la Gelato.

Les numéros de la Gelato (ndlr : les Gelato 31 ou 33 par exemple) sont en fait les numéros de leurs pots, j’en avais une centaine. La Gelato 33, on la surnomme la Larry Bird, c’était son numéro de maillot aux Celtics. La 25, c’est la Barry Bonds, mais c’est en fait la Guava Gelato. Et les autres ont donné les Acaiberry Gelato, la Bacio et la Gello.

Les weed de Sherbinskis

PUBLICITE

NWD : Quel est ton but avec ta marque Sherbinskis ?

Mr Sherbinski : Diffuser autant que possible mes plantes, partager mes génétiques, éduquer les gens à un accès sûr et travailler avec les bonnes personnes. Je vais par exemple sortir 4 nouvelles variétés avec Dinafem à la Spannabis. Ca me permet de partager les vrais messages de ce qu’est vraiment le cannabis. De changer son image, de casser les tabous.

Ca change déjà rapidement, par exemple avec le CBD. Les gens qui avaient peur de l’effet psychoactif essaient le CBD, et se rendent compte que le THC leur va aussi. Ca casse les barrières, et leur permet d’arrêter d’autres choses comme l’alcool qui tue nos familles, nos parents.

J’aime faire les choses de manière passionnée et à la mode. Un pied dans la rue, l’autre sur les marchés régulés.

NWD : Tu nous dit que tu ne travailles qu’avec les bonnes personnes. Comment tu les choisis ?

Mr Sherbinski : Nos visions doivent être alignées, et nos énergies aussi. Je cherche des gens qui savent vraiment ce qu’ils font. C’est difficile de trouver les bonnes personnes, avec de vraies bonnes intentions. J’évite au maximum les bads actors. Et je préfère les gens passionnés par la plante que passionnés par leur argent. Je cherche le talent et les personnes qui m’apportent quelque chose.

NWD : Comment tu vois l’Europe ? Qu’aimerais-tu y faire ?

Mr Sherbinski : Je vais déjà installer la Gelato en Europe, qui va arriver chez Dinafem et la croiser en CBD et en autoflo, pour en faire d’autres génétiques phénoménales et pour que les personnes puissent apprécier la vraie Gelato. La Gelato a 350 composés alors qu’une bonne OG Kush n’en a que 60. On essaie de comprendre ce qui fait de la Gelato une variété si particulière.

Concernant l’expansion du CBD, mon cœur de métier c’est quand même le THC et les seeds. J’ai des cigarettes de chanvre avec 8% de CBD, et je travaille des vape pen avec différents ratios de THC. Je vais créer un parfum aussi, avec des terpènes de cannabis et des plantes du monde entier, pour en faire un parfum de luxe unique. C’est aussi pour ça que je suis à Paris, pour rencontrer les bonnes personnes qui m’aideront dans ce projet.

Le but est aussi d’avoir des magasins Sherbinskis partout. A Paris, à 100%, pour le merchandising, ma ligne de vêtements ou des produits CBD.

NWD : Quel est ton conseil pour les personnes qui voudraient se lancer dans le cannabis ?

Mr Sherbinski :  Il faut commencer par trouver ton identité. Cibler ton marché. Rester fidèle à ton message. Et être préparé à raconter ton histoire.

NWD : Ton plus gros challenge jusqu’ici ?

Mr Sherbinski : Les investisseurs louches. Souvent, les gens qui investissent ne partagent pas la même passion et la même vision que les gens qui ont fondé ces entreprises. Tu dois trouver les gens qui sont passionnés avec ce que tu fais. Alors, à la fin, tu auras un partenaire qui croit vraiment en toi, pas juste un gars qui regarde sa ligne de cash. Par exemple quelqu’un qui a été touché par le cannabis, dans son entourage ou pour lui, alors ça devient personnel. Et ça peut être quelque chose qui vous maintient ensemble.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !