Suivez-nous

Business

« High There! », le Tinder de la weed

High There, le Tinder de la weed

Les applis de rencontre se déclinent décidément pour tout type d’utilisateurs. L’appli « High there! » se concentre sur les consommateurs de weed.

PUBLICITE

Uniquement disponible dans les Etats américains qui ont légalisé la consommation médicale ou récréative de marijuana, l’application reprend le look and feel de Tinder : les utilisateurs créent leur profil et swipent entre les photos de dates potentielles à proximité. A la différence que l’appli pousse le modèle Tinder un peu plus loin : les matches s’optimisent en fonction des préférences de consommation de chaque utilisateur. Stoner paresseux ou énergique ? Vapo ou blunt ? Ces préférences seront prises en compte pour décrocher le match parfait.

 

 

PUBLICITE

L’idée est venue au fondateur Todd Mitchem lorsqu’un de ses rencards s’est brutalement terminé après avoir parlé de sa consommation de marijuana. « J’ai voulu créer une technologie pour connecter les millions d’utilisateurs et les faire se rencontrer, construire des relations entre les gens » a déclaré Todd à Mashable. « Beaucoup de gens nous réduisent au Tinder de la weed, mais ce n’est qu’une facette de notre appli. C’est en réalité bien plus que ça. »

Bien que le besoin de cannabis médical se répand tranquillement parmi les Etats américains, Todd ajoute que c’est toujours un sujet tabou. High There! peut également servir de réseau social pour les fumeurs à la recherche de recommandation sur les dispensaires près de chez eux ou juste rencontrer des personnes partageant les mêmes idées.

High There! prévoit de s’étendre au Canada et dans tous les autres pays qui autoriseront la consommation de cannabis.

 

PUBLICITE

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Business

Du lubrifiant anal au CBD pour « prendre des bites XL et plus »

Lubrifiant anal au CBD

Si vous nous demandez « Pourquoi ? », nous vous répondrions « Pourquoi pas ! ». Mais derrière la communication punchy du produit se cache une vraie demande (et un peu de marketing).

PUBLICITE

Boof est un décontractant anal proposé par la marque Fort Troff, spécialisée dans les jouets et produits sexuels pour les hommes gays, et qui promet d’aider à « prendre des bites XL et plus » en utilisant la puissance du CBD, selon la fiche produit. Il offrirait ainsi « une relaxation totale du corps + un maximum de plaisir » et « la plus haute concentration de CBD pur ».

Le produit a été réalisé en collaboration avec Foria, entreprise spécialisée sur l’intégration de cannabinoïdes dans les produits à vocation sexuelle ou génitale. Foria vend d’ailleurs aussi des suppositoires, qui semblent être similaires au produit Boof, mais qui sont marketées pour les femmes, pour procurer « des effets apaisants et libérateurs des tensions » et réduire les douleurs menstruelles.

Le docteur Evan Goldstein, chirurgien anal, explique à Out que le CBD et le sexe « vont naturellement de pair ».

« Le CBD est un excellent ajout au jeu anal. Ce qui est bien, c’est qu’il y a beaucoup d’options pour l’incorporer », a déclaré le Dr Goldstein. «Il existe des vape pen ou des teintures, qui permettent aux gens d’inhaler ou d’ingérer du CBD pour des effets systémiques. Spécifiquement pour le sexe anal, les gens peuvent également l’appliquer localement, en utilisant des lubrifiants et / ou des suppositoires infusés au CBD. »

PUBLICITE

Une boite de Boof est composé de huit suppositoires. Selon les précisions du site, « vous ne serez ni défoncés ni désensibilisés » en l’utilisant. “Il n’y a pas de THC. Ton cul va simplement se sentir réellement putain de bien ».

Et bien que nous n’ayons aucun moyen de vérifier cela, c’est une belle promesse !

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0