Hawaï : la légalisation du cannabis récréatif échoue

hawai cannabis

Vendredi dernier, une proposition de loi pour légaliser le cannabis récréatif a échoué sur les bancs de la Commission de la Santé du Sénat. Cette dernière ne l’a pas considérée à temps et l’a, de fait, rejetée. C’était la première fois qu’une initiative de légalisation du cannabis récréatif allait aussi loin dans le parcours parlementaire hawaïen.

PUBLICITE

Proche du but

Hawaï a légalisé le cannabis médical très tôt, en 2000, soit seulement 4 ans après la Californie. Cependant, l’Etat a mis plus de 15 ans pour mettre en place son système de dispensaires. Pendant ce temps, le leader de la majorité au sénat, J. Kalani English, a introduit des initiatives de légalisation totale de façon répétée mais aucune n’a jamais abouti.

La dernière en date avait cependant pris un bon départ : elle avait été amendée mais approuvée, le mois dernier, par la Commission de la Justice du Sénat. C’était la première fois qu’une initiative du genre était approuvée en commission. Le texte devait encore passer en Commission de la Santé et en Commission des Méthodes et des Moyens avant d’être considéré en séance plénière par le Sénat. Cependant, la Commission de la Santé n’a pas programmé de vote sur la question. Le délai a donc expiré vendredi rendant ainsi le texte obsolète.

Le choix de la prudence

Selon la présidente de la commission, Roz Baker, il s’agit de ne pas compromettre le programme naissant de dispensaires de cannabis médical dont les ventes ont commencé il y a seulement deux ans. Elle considère également que l’Etat fédéral serait plus enclin à lancer une répression contre les programmes de cannabis récréatif, une position que partage le gouverneur de l’archipel, David Ige.

Du côté de la Commission de la Justice, qui avait approuvé le texte, son président Karl Rhoads considère que la prohibition est de toute façon un échec et que le status quo n’est plus satisfaisant. Pour la leader de la majorité à la Chambre des représentants, Della Au Belatti, la légalisation du cannabis est inévitable mais il s’agit de procéder par étape et avec précaution en analysant les répercussions que cette politique a dans d’autres Etats. Elle se dit néanmoins d’ores et déjà favorable à une forme de dépénalisation.

Il est de plus en plus rare de voir des initiatives de libéralisation des politiques du cannabis échouer en 2019 aux Etats-Unis. Récemment, la Chambre des représentants du Dakota du Nord a rejeté une dépénalisation du cannabis. Parallèlement, une Commission du Vermont a approuvé une loi pour autoriser les ventes de cannabis. Le cannabis récréatif est également en bonne voie au Nouveau Mexique et au New Hampshire. Le vote de la Commission de la Justice Criminelle et de la Sécurité Publique dont nous parlions la dernière fois s’est tenu : la proposition de légalisation du cannabis récréatif a été approuvée à 10 voix contre 9.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Légalisation du cannabis

Articles liés

Derniers articles

Ouganda et cannabis médical
L’Ouganda fournira-t-il vraiment l’Allemagne et le Canada en cannabis médical ?
Prescription de cannabis médical en France
Les Pays-Bas vont augmenter leur production de cannabis médical
cannabis et conduite automobile
Etude : les légalisations du cannabis n’ont pas augmenté le nombre d’accidents de la route aux USA
Déchets du cannabis en eau potable
Le Cannavore transforme les déchets du cannabis en eau potable
Programme Expogrow 2019
L’Expogrow 2019, c’est ce week-end
Cannabis dans le Maine
2 ans après la légalisation, le Maine publie son projet de régulation du cannabis

Laisser un commentaire