Suivez-nous

Art

Grey Space Art : la galerie d’art dédiée aux bangs surréalistes

Grey Space Art

Mr. Grey, 21 ans, est le fondateur du Grey Space Art, une galerie d’art de Soho qui expose des bangs et des pipes de luxe pour les passionnés de weed richissimes.

PUBLICITE

« J’ai rencontré un mec qui faisait des bangs – en verre et sculptés – et qui les vendait avant tout comme des oeuvres d’art » a raconté Grey au magazine Forbes. « J’ai pensé que le monde de l’art contemporain adorerait ce domaine, et j’ai travaillé sur la manière de l’apporter au monde de l’art ».

Comme vous pouvez l’imaginer, ces pièces d’art ne ressemblent pas vraiment à vos bangs. Elles représentent un travail d’orfèvre et sont vendues entre 20 000 et 300 000$.

Prenez l’Alien Space Lander, par exemple, réalisé par Joe Peters et Gateson Recko. Ce bang se vend 30 000$. Le verre est en effet hallucinant.

PUBLICITE

Selon Grey, la fabrication de ces pièces relève quasiment de l’horlogerie. La combinaison spatiale de l’extraterrestre possède en effet des tubes creux qui se connectent à ceux des jambes et du corps, et qui permettent à l’eau et à l’air de de circuler tout en fumant.

« Dans la plupart des pièces que je présent, cette fonction est intégrée, mais ce n’est pas toujours le cas. Dans l’Alien Space Lander, cependant, c’est une partie importante ».

L’Hayabusa Satellite (ci-dessous),créé par Sagan Glass, est vendu 110 000$. Ce bang en verre est une réplique de la navette Hayabusa, construite en 2003 par l’Agence d’Exploration Aérospatiale Japonaise, pour collecter des échantillons d’astéroïdes.

PUBLICITE
View this post on Instagram

Made this solo piece for my show “Asteroid” at @justanothergallery last month (photo by @areysocal!). Picked up by @greyspaceart!! Hit them up for info… The Hayabusa spacecraft launched on May 9th 2003. It was developed by the Japan Aerospace Exploration Agency (JAXA) to collect a sample from an asteroid named 25143 Itokawa and return it to earth. Hayabusa first studied the asteroid from a distance of 20 kilometers. Its spin, topography, density and composition. In November 2005, Hayabusa approached the asteroid and successfully collected a sample. On June 13 2010, after a few ion engine malfunctions and resulting solutions, the Hayabusa spacecraft entered the earths atmosphere. #geekglass #spacenerd Even though you cried the whole time, thanks @ellwynn_glass for doing a lot of the cold work for this piece. I would have cried too though. Cold working glass sucks. Haha!

A post shared by Sagan (@saganglass) on

La pièce est incrustée de sable et ressemble parfaitement à l’originale. La ressemblance va si loin qu’elle incorpore même du Dichroic, un matériau brillant utilisé dans les satellites.

L’art du soufflage de verre est l’une des formes d’art les plus difficiles, selon Grey.

« Cela prend des années d’étude, d’expérience, de succès et d’échecs pour acquérir les compétences nécessaires et manipuler le verre de la manière dont les artistes le font aujourd’hui. Des centaines d’heures de travail peuvent être passées sur une pièce, et une seule petite erreur peut tout détruire en quelques secondes ».

La plupart du temps, ces pièces sont vendues dans des headshops. Pour Grey, leur place est davantage au sein de musées ou de galeries d’art comme la Grey Space Art.

View this post on Instagram

⚜🏜The Trilobite King🏜⚜ _______________________________________ 'The Trilobite King' is a collaboration between @BuckGlass & @DarbyHolmGlass that was created as part of a collaborative chess set. This sculpture represented the black King, and is one of the only works to resurface from the series since its completion in 2012. It is accompanied by one of the pawns from the series. On display now at Grey Space Art, by appointment only. Picture by @weirdkidmedia _______________________________________ #Buck #BuckGlass #Darby #DarbyHolm #Trilobite #Chess #ChessSet #Glass #GlassOfIG #Glass_of_IG #BestofGlass #GlassArt #ContemporaryArt #Functional #FunctionalArt #FunctionalGlassArt #HeadiesOnly #HeadyArt #HeadyGlass #Weedstagram #Artstagram #420 #Boro #Borosilicate #WeirdKidMedia #Hitman #ChessPieces #GreySpaceArt

A post shared by Grey Space ART (@greyspaceart) on

 

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Art

Le London Cannabis Film Festival ouvre ses portes le 28 juillet

Le London Cannabis Film Festival ouvre ses portes le 28 juillet

Le London Cannabis Film Festival (LCLL) aura lieu le 28 juillet, au Rich Mix Cinema à Shoreditch, dans l’est de Londres. L’objectif est de fournir aux cinéastes ainsi qu’aux personnes du monde du spectacle une plate-forme internationale pour discuter de cette  plante millénaire, de ses utilisations et de notre avenir avec elle. Le festival prévoit un savant mélange d’art, de musique, d’ateliers ainsi que des discussions avec des leaders mondiaux dans les domaines de la médecine, des affaires et de l’activisme pro-légalisation.

PUBLICITE

Pendant une journée, leur cinéma partenaire projettera des courts métrages sur des thèmes précis, comme « Cannapop: Un regard sur le cannabis dans la culture pop », « Les drogues ne fonctionnent pas. La crise des opioïdes et comment le cannabis peut aider », ou bien « Les femmes dans la weed ». Les spectateurs seront ensuite amenés à discuter de ces problématiques. Le festival présentera des documentaires originaux, une sélection d’avant premières, de films primés et de classiques cultes.

« Le LCFF est une célébration de la plante, de ses innombrables utilisations et des personnes et des communautés qu’elle inspire et nourrit » indique Mark George, l’un des co-créateurs du festival. « C’est un événement culturel essentiel pour quiconque s’intéresse au cannabis ».

Les organisateurs d’événements commencent à mêler art et cannabis, comme on peut le voir avec le festival de musique le Northern Nights Music Festival, qui avait lieu la semaine dernière aux Etats-Unis, où la vente et la consommation étaient autorisées sur place.

C’est le deuxième événement majeur sur le cannabis de l’été au Royaume Uni, puisque la European Cannabis Week avait également eu lieu les 24 et 25 juin 2019 à Londres. Les leaders de l’industrie du cannabis médical s’étaient réunis au cœur de la ville, dans le centre culturel de Southbank Centre. Cet événement de deux jours a permis d’explorer les derniers développements sur le marché européen et la professionnalisation de l’industrie à travers le continent.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0