Suivez-nous

Cannabis en France

Emmanuelle Auriol demande à l’Etat français d’organiser la commercialisation du cannabis

Emmanuelle Auriol

Emmanuelle Auriol, économiste et professeur à la Toulouse School of Economics, demande un changement au plus haut de l’Etat.

PUBLICITE

Dans les colonnes du JDD, l’économiste appelle à la légalisation totale du cannabis. Emmanuel Auriol pointe du doigt la frilosité des politiques sur le sujets. Très rare sont ceux qui osent parler de dépénalisation et à part Patrick Menucci, personne n’appelle publiquement à la légalisation. Dans son ouvrage Pour en finir avec les mafias, Sexe et clandestins: si on légalisait? elle souligne que la dépénalisation n’est pas une solution viable. Elle n’empêcherait aucunement les trafiquants de sévir et encouragerait les consommateurs à s’exposer.

Emmanuelle Auriol estime à 2.4 milliards d’euros le coût de la répression touchant au cannabis. Avec une demande non pourvue par le circuit légal, c’est le marché noir qui en profite. Elle préconise une mise en vente taxée au même titre que le tabac pour assécher le marché parallèle. Cependant, après une éventuelle légalisation, l’Etat devra se montrer intransigeant avec les dealers persistants.

Une autoproduction autorisée à deux pieds

Selon son modèle, des producteurs privés assureraient la production de cannabis. Les consommateurs pourraient avoir deux pieds chez eux. En tant qu’économiste, elle insiste surtout sur la demande non satisfaite des consommateurs et donc un marché à créer qui permettrait plus de prévention et l’apparition de cannabis de bonne qualité pour tous.

Les voix discordantes se multiplient dans la société civile : économistes, médecins et surtout les consommateurs appellent au changement. Alors que l‘Italie étudie la possibilité d’une légalisation, l’Allemagne devrait légaliser le cannabis médical en 2017. En Espagne et en Belgique, des Cannabis Social Clubs régulent la production de cannabis. Coté français, le mutisme est d’ordre. Lorsqu’on recherche cannabis sur Twitter ou les moteurs de recherche, on y voit les saisies records, aussi inutiles que coûteuses. Saisies relayées par de nombreux médias, instaurant un climat de méfiance à l’égard du cannabis. Il est également rigolo de lire les commentaires des lecteurs des journaux « sérieux » étaler leur science anti-cannabis.

PUBLICITE

Alors que les règlement de comptes et meurtres sur fond de trafic de drogues se multiplient, seul Patrick Menucci demande encore et encore la légalisation du cannabis.

La société civile en vient aujourd’hui à demander un changement, même si la période sécuritaire empêche pour l’instant tous les autres sujets d’émerger.

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Omerdusixdeux Nico

    9 août 2016 à 20 h 47 min

    pas mal cet article

  2. Pierre Limouzin

    9 août 2016 à 22 h 21 min

    Deux pieds de 6 m dans le jardin peut-être, mais deux pieds en placard, c’est pas des masses !

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0