Suivez-nous

Cannabis au Colorado

Les écoles du Colorado autorisent leurs élèves à utiliser du cannabis médical

écoles cannabis

Le gouverneur du Colorado, John Hickenlooper, a signé lundi une loi contraignant les écoles à autoriser les soins à base de cannabis médical non-fumable pour les élèves bénéficiant d’une autorisation médicale sur le lieu scolaire.

PUBLICITE

La nouvelle loi oblige les écoles à mettre en place des systèmes pour les étudiants qui ont besoin de traitements durant la journée.  Malheureusement pour les petits filous qui simuleront un mal de tête, il faudra amener avec soi l’autorisation délivrée par un médecin. Et en plus, la pochette ne contiendra pas de jolies tètes vertes, mais un space-food avec un peu de chance au chocolat.

Plus sérieusement, cette mesure permettra aux épileptiques et tous les étudiants qui nécessitent un traitement au cannabis durant la journée de suivre les cours dans de bonnes conditions. Les parents d’étudiants atteints de paralysie cérébrale se réjouissent de cette loi, car beaucoup d’entre eux ont déménagé au Colorado pour se procurer les traitements nécessaires contre cette pathologie.

Il existe cependant une complication fédérale. Les écoles n’ont aucunement le droit de distribuer de la drogue aux étudiants. Les autorités fédérales pourraient stopper les allocations aux écoles. Si c’était le cas, l’Etat du Colorado prendrait le relais sur ces subventions fédérales.

Cette loi est entrée dans le débat public du Colorado l’année dernière, lorsqu’un élève mélangeait, lors de sa pause déjeuner, de l’herbe médicinale dans son yaourt. Pour cet acte, il a été pour un an du système scolaire Américain. Certaines écoles du Maine ont déjà mis en place ce système. Avec succès pour le moment.

PUBLICITE

Théo Caillart

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Colorado

Colorado : la légalisation du cannabis récréatif est liée à une diminution de la prescription d’opioïdes

Colorado : la légalisation du cannabis récréatif est liée à une diminution de la prescription d'opioïdes

Une nouvelle recherche montre que la légalisation du cannabis récréatif est liée à la diminution des prescriptions d’opioïdes dans le Colorado. Pour cette étude, les chercheurs ont choisi de comparer les Etats du Maryland et de l’Utah avec le Colorado, puisque ces trois Etats ont été parmi les premiers à légaliser le cannabis récréatif. Le Maryland a une démographie similaire en termes de population, d’accession à la propriété, et de niveau d’éducation. L’Utah est cependant l’Etat le plus semblable géographiquement, et a un indice de masse corporelle médian similaire à celui du Colorado, une donnée essentielle pour analyser le volume des opioïdes prescrits. Son revenu médian est également comparable à celui du Colorado.

PUBLICITE

Les auteurs de l’étude ont examiné les taux de prescription dans les trois Etats de neuf analgésiques opioïdes (oxycodone, fentanyl, morphine, hydrocodone, hydromorphone, oxymorphone, tapentadol, codéine et mépéridine), et de deux médicaments utilisés pour traiter les troubles liés à l’utilisation d’opioïdes (méthadone et buprénorphine) entre 2007et 2017. Pour avoir un élément de comparaison de base, ils ont converti la quantité de chaque médicament distribué en ce que l’équivalent serait en dose de morphine orale en milligrammes (MME). Selon l’étude, le Maryland avait la plus grande quantité de produits pharmaceutiques distribués au cours de la période de l’étude, puisqu’en 2011, le poids des 11 opioïdes a culminé à 12 167 kg de MME. Cette quantité était plus du double du poids trouvé dans le Colorado et dans l’Utah, avec un maximum de 5 029 kg MME en 2012 et de 3 429 kg en 2015, respectivement. Les deux opioïdes les plus prescrits dans les trois Etats étaient la méthadone et le buprénorphine.

Lorsque les chercheurs ont examiné spécifiquement les médicaments prescrits pour aider les personnes qui abusent d’opioïdes, c’est-à-dire la méthadone et la buprénorphine, ils ont constaté que l’Utah avait réduit le nombre de prescription de 31% au cours de la période étudiée. Le Colorado et le Maryland ont cependant tous deux augmenté ces ordonnances de 19% et 67%, respectivement. Cela montre bien, d’une part, l’étendu du problème de l’addiction aux opioïdes aux Etats-Unis, mais aussi la volonté de se débarrasser de ces addictions.

L’étude a conclu que Colorado et le Maryland ont connu une diminution globale de la vente d’opioïdes, même si la diminution a été plus importante au Colorado. Il n’est pour l’instant pas clair pourquoi cette diminution était particulièrement significative dans le Colorado, mais les chercheurs avancent que beaucoup d’habitants se fournissent maintenant dans les circuits de cannabis récréatif. En effet, une étude du Journal of Psychoactive Drugs avait montré que 65% des consommateurs de cannabis récréatif dans le Colorado le faisaient pour soulager des douleurs.

Dans le Colorado, du cannabis médical pourra être prescrit dès lors que le patient détient une ordonnance pour des opioïdes, comme cela est déjà le cas dans l’Illinois. Le positionnement de cet Etat explique peut-être cette diminution plus significative que dans le Maryland ou dans l’Utah.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0