Du chanvre pour en finir avec la faim dans le monde

Du chanvre pour en finir avec la faim dans le monde

Trois Italiens, Stefano Chen SipengChiara Chiesa et Federico Cremonini, ont fondé une association appelée Agricanapa. Fondée en 2014 près de la ville de Brescia, l’association promeut la culture et l’information autour du chanvre. Leur but est notamment de convaincre que le respect et la protection de l’environnement sont des enjeux importants à ce jour, et peuvent se conjuguer avec une agriculture et une utilisation des ressources naturelles responsables.

Leur objectif est de développer une chaîne courte qui comprend la culture du chanvre, sa transformation et sa commercialisation. L’association fait pousser 70 hectares de chanvre. A partir de cette culture, les graines sont transformées en huile alimentaire ou en farine. Ils fournissent ensuite des entreprises locales pour produire des pâtes (évidemment) mais aussi de la bière.

Du chanvre pour sauver la planète

Les 3 jeunes Italiens ont présenté un projet de culture de chanvre en Afrique lors de la Space Apps Challenge, un événement international poussé par la NASA, afin de répondre en partie aux défis de la famine et de l’agriculture africaines.

« Avec seulement 15€, vous pouvez cultiver 1000m² de terrain. Pas besoin d’engrais ou d’herbicide. Et avec seulement deux périodes de pluie par an, vous pouvez obtenir 3 livres de farines par mois, mais aussi des graines dont l’huile est riche en protéines. […] Et avec la paille, nous avons proposé la création d’un petit entrepôt », explique Chiara Chiesa.

Federico raconte de son côté : « Pour notre projet, on s’est posé les questions suivantes : chère planète terre que mangeons-nous aujourd’hui ? Quelle culture alimentaire durable et nutritive pourrait-on développer pour travailler aux côtés des cultures locales qui ont épuisé la terre dans les pays défavorisés ? J’ai pensé que le chanvre était la réponse parfaite, à la fois comme nourriture mais aussi comme matière première pour les besoins du quotidien ».

Un défi qui vient directement des propriétés du chanvre industriel, dans lequel tout s’utilise, des racines aux feuilles en passant par la tige et les graines.

Mehdi Bautier

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire