Suivez-nous
Irradiation du cannabis Irradiation du cannabis

Produits et comment consommer

Qu’est-ce que l’irradiation du cannabis ?

La dernière étape d’une culture de cannabis, le séchage, est cruciale. Elle est souvent le juge de paix entre une bonne weed et une très bonne weed.  Le séchage du cannabis peut toutefois conduire à l’accumulation d’agents pathogènes tels que des champignons et des bactéries. La plupart des pays ayant légalisé le cannabis, médical ou récréatif, a ainsi des réglementations strictes concernant le niveau d’agents pathogènes autorisé dans les produits du cannabis.

PUBLICITE

Pour cette raison, les producteurs de cannabis ont recours à l’irradiation des fleurs séchées afin de détruire les potentiels agents pathogènes. Aujourd’hui, le cannabis irradié domine les marchés médicaux au Canada, au Royaume-Uni et en Allemagne. Mais qu’est vraiment l’irradiation du cannabis ? Et bien que le mot puisse faire peur, est-ce dangereux pour le consommateur ?

Les plantes de cannabis sont soumises à une variété d’agents pathogènes

Les agents pathogènes présents sur les plantes de cannabis peuvent avoir un impact sur la croissance de la plante car ils affectent la totalité de la plante de Cannabis. Il s’agit notamment de champignons qui colonisent les inflorescences, ce qui peut entraîner une réduction de la qualité du produit, et plus globalement de la plante entière : brunissement des racines, décoloration des tissus, retard de croissance, jaunissement des plantes, oïdium, pourriture des fleurs ainsi que mort potentielle de la plante.

Parmi les exemples de ces agents pathogènes qui affectent la plante de Cannabis, citons les moisissures, les acariens, le mildiou, les champignons, le fusarium, les virus et les viroïdes.

Afin de réduire le nombre d’agents pathogènes présents dans les produits du cannabis conformément à la réglementation, les moyens d’éliminer les agents pathogènes comprennent l’utilisation de produits chimiques pour désinfecter les plantes mais aussi l’irradiation des fleurs. Et c’est tout simplement ce qu’est le cannabis irradié : des fleurs qui été soumises à des radiations gamma pour tuer les bactéries et les moisissures.

PUBLICITE

Pour les patients immunodéprimés qui consomment du cannabis médical, comme ceux qui suivent une chimiothérapie anticancéreuse, ces agents pathogènes peuvent provoquer des infections potentiellement mortelles. Le cannabis irradié est donc une option de traitement la plus sûre et la mieux adaptée aux patients les plus vulnérables.

L’irradiation pour éliminer les agents pathogènes

On parle d’irradiation lorsque la plante est exposée à des radiations gamma. Au Canada, environ 80 % des cultivateurs légaux utilisent l’irradiation pour stériliser leurs produits.

L’irradiation n’est pas un concept nouveau et est même fréquemment utilisée pour la stérilisation des équipements médicaux. L’irradiation est également utilisée pour stériliser le cannabis afin que seuls les composés organiques et thérapeutiques demeurent. Bien que l’utilisation de radiations ne soit pas nécessaire pour produire un cannabis exempt de contaminants, elle s’est avérée efficace pour tuer les micro-organismes indésirables tout en stérilisant les produits.

Sur la sécurité du processus, une étude menée par le Dr Arno Hazekamp, a analysé différentes variétés de cannabis avant et après l’utilisation d’un traitement par irradiation gamma. Les résultats ont révélé qu’il n’y avait aucun effet sur les cannabinoïdes tels que le THC et le CBD, mais qu’il y avait une légère réduction de certains des terpènes présents. Le Dr Hazekamp explique que cette réduction des terpènes peut aller de 10 à 38%, sur certains terpènes comme le myrcène ou le linalol.

PUBLICITE

Quant à la modification potentielle du goût ou de l’effet, le Dr Hazehamp explique que « de telles opinions peuvent être difficiles à étayer car le même cannabis n’est généralement pas disponible pour les consommateurs sous sa forme irradiée et non irradiée pour permettre une comparaison directe, ce qui signifie qu’il n’y a pas de « produit de référence » pour quantifier l’ampleur du changement ». Il y a davantage de différences entre growers et méthodes de séchage, qui peuvent plus simplement expliquer les différences de goût, comme l’explique Dan Sutton, CEO de Tantalus Labs, un petit producteur de cannabis canadien de très grande qualité.

Le cannabis irradié est-il sûr ?

L’une des principales préoccupations concernant les produits irradiés provient de la formation de composés radiolytiques, en particulier les 2-alkylcyclobutanones (2-ACB). Ce composé radiolytique se produit lorsque des aliments à forte teneur en graisse sont exposés à une irradiation gamma, « et leur teneur augmente avec la dose d’irradiation ». Cependant, comme le cannabis n’est pas riche en graisses, cette préoccupation n’est pas vraiment applicable en termes d’utilisation des radiations pour stériliser le cannabis.

Le Dr Hazekamp affirme que « l’irradiation gamma ne réchauffe pas de manière significative » le produit, ce qui signifie que les cannabinoïdes ne seront pas activés, et que « de l’eau peut être perdue pendant la procédure ».

Egalement, « certains terpènes sont réduits, mais aucun nouveau composé n’est formé. Cela signifie que les terpènes sont évaporés dans une certaine mesure et non dégradés en nouveaux composés. L’irradiation accélère en quelque sorte un tout petit peu l’évaporation, mais elle ne détruit pas votre cannabis ».

En outre, la « structure microscopique des fleurs de cannabis séchées n’a pas été altérée par le protocole d’irritation standard ».

L’irradiation du cannabis n’est donc pas une mauvaise chose, du moins sur le plan médical. La principale raison d’une telle stérilisation est de se conformer aux réglementations établies par les autorités locales et fournir une weed stérilisée pour les patients qui ne peuvent pas faire autrement.

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !