Cannabis et neurogenèse : quel est le rapport ?

Cannabis et neurogénèse

A l’opposé des croyances populaires, les recherches scientifiques continuent à montrer que le cannabis ne tue pas les cellules du cerveau. De récentes études éclairent nos connaissances d’un nouveau regard et suggèrent que le cannabis pourrait augmenter le nombre de cellules notre cerveau, un phénomène appelé neurogenèse.

PUBLICITE

Qu’est-ce que la neurogenèse ?

Pendant longtemps, on a cru que les cellules du cerveau arrêtaient de croître en nombre à partir d’un certain âge. Les dernières études montrent que le cerveau continue à produire de nouveaux neurones à l’âge adulte, notamment dans l’hippocampe, une zone du cerveau qui joue un grand rôle dans la mémoire, l’apprentissage et l’orientation spatiale, à raison d’environ 5000 nouvelles cellules par jour.

Ce processus de formation de nouveaux neurones, connu sous le nom de neurogenèse, est censé améliorer les fonctions de notre cerveau comme l’apprentissage et la mémoire. Par ailleurs, de nombreuses études ont lié les troubles de l’anxiété et de la dépression à une baisse de la neurogenèse.

Bien que la neurogenèse soit un processus continu, son intensité diminue avec l’âge. La consommation régulière d’opiacés, d’alcool, de nicotine ou de cocaïne peuvent également inhiber le processus de neurogenèse.

Le lien entre cannabis et neurogenèse

Les recherches scientifiques ont découvert que notre système endocannabinoïde jouait un rôle majeur dans la neurogenèse, en le facilitant pendant toute la vie, du développement de l’embryon à l’âge adulte.

De nombreuses études montrent que le cannabis peut être utilisé pour traiter des symptômes associés au vieillissement du cerveau et au déclin de la neurogenèse, dont :

Les chercheurs ont étudié les effets des cannabinoïdes sur la neurogenèse en utilisant des versions synthétiques du THC, le cannabinoïde le plus commun dans le cannabis médical. En particulier, une étude menée en 2005 par le chercheur canadien Dr. Xia Zhang a trouvé que le THC  synthétique, une version 100 fois plus puissante que le THC naturel, ne faisait pas que favoriser la neurogenèse sur des modèles animaux, mais semblait réduire les symptômes de l’anxiété et de la dépression, confirmant le lien entre neurogenèse et troubles de l’humeur.

Le cannabidiol (CBD) a également montré une forte capacité à augmenter la neurogenèse.

« La plupart des abus de drogues supprime la neurogenèse. Seule la marijuana favorise la neurogenèse » selon le Dr. Xia Zhang.

Curieusement, les cannabinoïdes naturellement produit par le corps (les endocannabinoïdes) semblent avoir un effet opposé sur la formation des cellules cérébrales, notamment l’anandamide qui pourrait inhiber la neurogenèse chez l’adulte. Les experts croient que cela pourrait être le résultat de la manière dont les endocannabinoïdes et les phytocannabinoïdes interagissent avec les récepteurs cannabinoïdes.

Bien que ces études mettent en avant le rôle du THC synthétique sur la neurogenèse, d’autres recherches doivent être menées avec du THC naturel pour confirmer le rôle du cannabis sur la neurogenèse.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Le London Cannabis Film Festival ouvre ses portes le 28 juillet
Le London Cannabis Film Festival ouvre ses portes le 28 juillet
Canada un nouveau dispositif pour contrôler le taux de THC dans la salive va être mis en place
Canada : nouveau dispositif pour contrôler le taux de THC au volant
Cannabis médical et VIH
Comment le cannabis apaise les symptômes du VIH
Canada une deuxième licence de microculture de cannabis attribuée en Ontario
Canada : une deuxième licence de microculture de cannabis attribuée en Ontario
Etude certaines variétés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses
Etude : des concentrés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses
Cannabis médical en Allemagne
Allemagne : forte augmentation de l’import de cannabis médical en 2019

Laisser un commentaire