Cannabis et hypertension

Hypertension et cannabis

En France, 10 à 15% de la population souffrirait d’hypertension, une pathologie définie par une pression artérielle trop élevée, obligeant le cœur à pomper plus fort pour faire circuler le sang dans le corps.

De nombreux facteurs de risques existent, dont la consommation de cigarettes. Des études montrent également que la consommation de cannabis augmente légèrement les niveaux de tension artérielle, qui retombent en même temps que l’effet du cannabis.

Alors que l’Institut Américain de la Santé (NIH) rapporte que « l’inhalation de THC entraîne une diminution plus grande et plus longue de la tension artérielle chez les personnes souffrant d’hypertension par rapport aux individus normotensifs », une étude de l’Ecole de Médecine d’Harvard a conclu que la consommation de cannabis augmente le risque d’accident cardio-vasculaire par 5 pendant la première heure.

« Cela pousse le rythme cardiaque à augmenter d’environ 40 battements par minute » avait déclaré Murray Mittleman, responsable de l’étude. « La pression artérielle augmente puis retombe brusquement lorsque la personne se lève. Cela pourrait précipiter une crise cardiaque ».

Ce risque correspond à 2 fois celui de l’activité sexuelle ou à du sport pour une personne en forme, et serait de l’ordre de 1 sur 100 000.

Au-delà de cette étude, la plupart des recherches montre que, bien qu’une hypertension non-traitée peut découler en un accident cardio-vasculaire, le cannabis ne semble pas augmenter les risques.

La publication Forensic Science, Medicine and Pathology publiait un rapport en 2006 qui stipulait que « malgré l’extrême popularité de cette drogue, les rapports de crise cardiaque ou d’infarctus du myocarde liés au cannabis sont trop rares pour être signalées ».

Il semblerait d’ailleurs que la manipulation du système endocannabinoïdes par des apports externes en cannabinoïdes pourrait être une approche thérapeutique dans le traitement de l’hypertension et de la cardiopathie ischémique, comme le rapportait le NIH en 2008.

La majorité des études s’attarde d’ailleurs sur le THC, alors que le CBD réduit la pression sanguine chez des sujets en bonne santé, selon une étude toute récente.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire