Suivez-nous

Cannabis au Canada

Canada : la plus grande chaîne de pharmacies en lice pour distribuer du cannabis médical

Cannabis en pharmacie au Canada

Du cannabis médical pourrait bientôt être disponible sur le site de Pharmaprix, la plus grande chaîne de pharmacies du Canada avec plus de 1200 emplacements.

PUBLICITE

La chaîne, basée à Toronto, a en effet conclu un accord de 5 ans avec Aphria, producteur ontarien de cannabis médical, qui fournirait la matière première sous forme d’herbe séchée ou d’huile.

L’entente dépend maintenant de Santé Canada qui doit décider si elle accorde à Pharmaprix une licence pour distribuer du cannabis médical en ligne. Pharmaprix avait déposé sa demande initiale en novembre 2016.

Si validé, l’accord pourrait être un nouveau relais de croissance pour l’industrie médicale du cannabis au Canada qui assiste à un ralentissement de la croissance des enregistrements des patients depuis 2016. 200000 personnes sont aujourd’hui enregistrées en tant que patient médical, contre 75000 un an plus tôt.

Pharmaprix est pour l’instant la seule chaîne de pharmacies à s’être montrée intéressée par la distribution de cannabis médical. Jusqu’à présent, seule la Poste canadienne est autorisée au niveau fédéral à distribuer du cannabis à usage thérapeutique. Certaines provinces tolèrent également des dispensaires médicaux, qui ne fournissent du cannabis à des personnes majeures que sur prescription.

PUBLICITE

Pour le CEO d’Aphria, Vic Neufeld, « les pharmacies devraient et ont besoin de faire partie du traitement des patients au cannabis médical. » Il espère également qu’un jour les pharmacies aient le droit de distribuer du cannabis médical au comptoir.

Pour l’instant, Aphria enverra en gros du cannabis à la plateforme de distribution de Pharmaprix, qui se chargera ensuite des envois aux patients. Une prescription médicale sera toujours obligatoire, même après l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis au Canada.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Canada

L’Allemagne accorde ses licences pour la culture domestique du cannabis médical

culture cannabis médical licence allemagne

Avec une échéance deux fois repoussée et deux poursuites légales engagées contre l’Institut Fédéral pour les Médicaments et les Appareils Médicaux (BfArm), le processus d’attribution des licences de culture du cannabis médical en Allemagne n’a pas été une sinécure. Les licences auraient dû être accordées en avril 2018 déjà. Trois licences viennent tout juste d’être accordées mais ce résultat n’est pas encore définitif.

PUBLICITE

Les entreprises canadiennes en tête

Le premier round d’attribution de licences avait été stoppé à cause d’une poursuite légale contre le processus. La BfArM avait alors dû le revoir. Lors du second round, 79 entreprises ont candidaté. Elles étaient en concurrence pour 13 contrats de production avec le gouvernement allemand de 800kg de cannabis sur quatre ans. Parmi les entreprises sélectionnées, on compte deux géants canadiens : Aurora Cannabis et Aphria qui ont toutes deux remporté cinq lots soit un contrat de production de 4 000 kg chacune (sur quatre ans).

Aux côtés des multinationales canadiennes, c’est une start-up berlinoise, Demecan, qui est sortie du lot. Elle a obtenu les 3 lots de 800 kg restants. Néanmoins, quand on y regarde de plus près, on s’aperçoit que la start-up est dans un joint venture avec le groupe canadien Wayland Group. Il semble donc que les entreprises canadiennes aient raflé la mise en ce qui concerne le marché du cannabis médical allemand.

Une issue encore incertaine

Toutefois, cette décision n’est pas définitive et n’a pas été officialisée par la BfArM car une (deuxième) poursuite légale contre le processus d’attribution est encore en cours. Si elle aboutit, elle pourrait affecter ces résultats. Le jugement doit être rendu dans les mois qui arrivent et c’est pourquoi on s’attendait à ne voir les licences attribuées qu’en juin. La BfArM attend une première récolte pour le premier quart de 2020 mais elle pourrait aussi arriver dès la fin de l’année.

La culture domestique du cannabis médical est très attendue par les patients qui ont actuellement beaucoup de mal à se fournir en cannabis. En l’absence de production locale, le marché est dépendant des importations canadiennes et néerlandaises. Cependant, il est peu probable que les 10 400 kilogrammes prévus soient suffisants pour approvisionner les patients allemands pendant quatre ans. D’autant plus que la demande en cannabis médical ne cesse d’augmenter. L’Allemagne devra surement continuer à importer du cannabis mais la culture domestique permettra au moins de réduire le coût des importations.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0