Suivez-nous

Cannabis au Canada

Le Québec veut 144 tonnes de cannabis

Cannabis au Québec

Selon le CEO de Hydropothecary, un des principaux producteurs de cannabis médical légal au Québec, la province estime ses besoins en cannabis à 144 tonnes une fois que la légalisation sera passé en juillet prochain.

PUBLICITE

« J’étais assis avec le gouvernement du Québec il y a quelques semaines, » explique Sebastian St Louis, le CEO d’Hydropothecary. « La commission parlementaire sur la légalisation du cannabis et le gouvernement exprimaient leurs inquiétudes autour de la capacité de l’industrie légale du cannabis à fournir du cannabis de qualité aux Québécois. En réponse à ça, leur demande pour le Québec seul était de 144 tonnes ».

« C’est pourquoi en réponse, Hydropothecary est montée au créneau, et s’est engagée à produire 108 tonnes de cannabis pour le Québec et d’en faire une priorité ».

L’entreprise de production de cannabis a ainsi acquis un terrain de plus de 30 hectares à côté de sa première usine de 25 hectares à Gatineau, au nord d’Ottawa. Une serre de 10 hectares sera construite sur ce nouveau terrain d’ici décembre 2018, pour un coût estimé de 52 millions d’euros.

Sebastian St Louis a aussi laissé échapper que le Québec travaillait à un tarif au gramme pour le cannabis inférieur à la moyenne nationale de 10$, espérant avoir un gramme qui tourne de 7 à 8$.

PUBLICITE

« Je pense que le Québec s’est vraiment différencié et a été un vrai leader ici, a réalisé que le prix sera la clé pour conduire les consommateurs hors du marché noir » explique-t-il. « Ils ont dont fixé comme objectif un prix entre 7 et 8 dollars le gramme, ce qui est suffisant pour commencer à mettre quelques bâtons dans les roues du marché noir. »

Le mois dernier, le Québec a annoncé son futur cadre de régulation du cannabis, le plus strict du pays, avec un monopole de la province pour la vente de cannabis, une politique de tolérance zéro pour le cannabis au volant et une interdiction complète de culture de cannabis à domicile.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Canada

Santé Canada suspend les licences de Canntrust et d’Evergreen

Suspension de licence pour CannTrust

CannTrust a annoncé avoir reçu un avis de suspension de licence de Santé Canada en réponse à la non-conformité de ses installations de production et de culture.

PUBLICITE

« Les inspecteurs de Santé Canada ont remis les avis de suspension à CannTrust Inc. aujourd’hui, et saisissent et retiennent tous les produits à base de cannabis sur les deux sites », a déclaré Tammy Jarbeau, porte-parole de l’organisation gouvernementale, dans un email à MJBiz Daily.

« Santé Canada continuera de surveiller de près les actions entreprises par CannTrust Inc. et réévaluera le statut de la licence de la société à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a ajouté M. Jarbeau. « Santé Canada peut également déterminer que des mesures supplémentaires de conformité et d’application sont justifiées. »

CannTrust conserve pour l’instant son droit de cultiver et récolter les plantations en cours, mais pas d’en cultiver de nouvelles ou de vendre du cannabis.

Côté Evergreen Medical Supply, Santé Canada a suspendu la capacité d’Evergreen de « cultiver, transformer et vendre du cannabis, des plantes et des graines de cannabis fraîches et séchées » comme rapporté par Bloomberg.

PUBLICITE

« Le 9 août, Santé Canada a suspendu les licences d’Evergreen Medicinal Supply afin de protéger la santé et la sécurité du public, notamment d’empêcher que le cannabis ne soit détourné sur le marché illégal, en raison du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur le cannabis et du Règlement sur le cannabis » a expliqué Tammy Jarbeau.

Evergreen, producteur de cannabis basé en Colombie-Britannique a répondu «travailler à des mesures correctives» à la suspension de sa licence.

Les inspecteurs de Santé Canada ont effectué une inspection inopinée dans les locaux de la société à Saanichton, en Colombie-Britannique en avril. L’inspection a révélé «un certain nombre d’observations critiques et une classification globale non conforme» liée aux pratiques de production de la société, à la tenue des registres, au contrôle des stocks et au respect des contrôles de licence. L’entreprise aurait également des impayés de loyer ainsi qu’un bail expiré.

Evergreen a reçu sa licence de vente de cannabis médical en mars 2017 et a principalement pour but de produire du cannabis pour d’autres producteurs de licences agréés. Evergreen exploite une installation de 600m² et avait prévu de tripler sa surface de culture.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0