Le 10 juillet, ou la fête du 710. Mais c’est quoi le 710 ?

710 et concentrés

Vous connaissez tous le 420 (et sinon, qu’est-ce que le 420), mais quid du 710 ?

Ce symbole célèbre la culture du dabbing, cette méthode de consommation du cannabis sous forme concentrée.

OIL

Puisque les consommateurs de fleurs séchées avaient un signe de ralliement, le 420, il a fallu en inventer un pour les amateurs de concentrés.

710 vient de “OIL » à l’envers. Oil signifie bien sûr « huile », mais désigne aussi tous les concentrés plus ou moins liquides du cannabis. Le 10 juillet ( 7/10 en anglais) est donc la date consacrée à ces produits, comme le 4/20 (20 avril) l’est pour la weed.

La consommation de concentrés de cannabis est toujours assez peu répandue en France. Principales raisons : l’illégalité du produit bien sûr, mais aussi la complexité de l’extraction de cannabis qui demande à la fois beaucoup de matière première (de la weed), du matériel spécifique et des connaissances plus ou moins pointues en fonction des méthodes.

Dans les pays ou Etats où le cannabis est légal, les extractions de cannabis permettent aux malades de s’administrer davantage de principes actifs qu’avec de l’herbe seule, et pour les consommateurs récréatifs d’aller chercher davantage d’effets.

Les concentrés développent aussi un profil cannabinoïde et terpénique plus riche qu’une fleur consommée en combustion.

Les différents types de concentrés

Obtenus à travers des méthodes différentes comme l’extraction au CO2, au butane ou sans solvant, les différents produits concentrés arborent chacun des textures et des couleurs différentes  :

  • le shatter, obtenu grâce à une extraction au butane ou au CO2, d’une couleur ambre légèrement transparente
  • la rosin, un concentré au goût de plante plus fort mais obtenu sans solvants, simplement à l’aide de pression et de chaleur
  • le kief, le concentré le plus basique et le plus répandu en France où il est couramment appelé pollen, il suffit de trouver un moyen de récupérer les trichomes tombés de la plante ou des têtes, par exemple avec une grille comme on en trouve dans certains grinders.
  • les distillates, ou distillés en français, permettent la forme la plus pure jusquà 99% de THC ! Ce résultat est dû à un processus de distillation complexe post-extraction qui permet devider le concentré des solvants, matières végétales et autres cannabinoïdes et terpènes. On a là un produit clair et sans odeur d’une puissance incomparable.
  • la wax a une consistance particulière, un peu comme de la cire. Elle est obtenue à partir d’extraction avec solvant.
  • la live resin, pour laquelle la plante est directement congelée après récolte sans processus de séchage ni d’affinage, afin d’obtenir une bonne gamme de saveurs.
  • le bubble hash :  comme son nom l’indique, ce concentré ressemble au produit que l’on trouve le plus en France en matière de cannabis. Cependant il n’est pas obtenu par tambourinage comme notre fameux hash marocain, mais par extraction avec de la glace, sans solvants.
  • la terp sauce, extraction réalisée à partir de plantes juste récoltées avec une texture ressemblant à de l’or liquide, parfois incrusté de cristaux blancs et jaunes.

Où goûter des concentrés ?

Oubliez bien sûr la France et dirigez-vous plutôt vers un pays où leur usage est légal.

Les Etats-Unis ont bien intégré la culture du dabbing, et vous pourrez apprécier une grande diversité de produits à des prix raisonnables, ce qui est relatif sachant que les concentrés restent bien plus cher que l’herbe conventionnelle. Tout dispensaire qui se respecte a sur ses étagères la panoplie complète de concentrés. Pour les débutants, allez-y mollo, concentré signifie également que le produit est plus fort.

A Amsterdam, la loi définit les concentrés comme des drogues dures formellement interdites à la vente. Vous trouverez cependant quelques coffees avec des concentrés légaux, et des crews de dabbeurs prêts à vous fournir.

Certains Cannabis Social Clubs en Espagne proposent de bons produits, même s’ils restent spécialisés dans l’herbe

Pour le Canada, il vous faudra le 17 octobre 2018 pour vous fournir légalement en concentrés de cannabis.

Joyeux 710 !

Articles liés

Derniers articles

Dr GreenRoger
Dr. GreenRoger, le youtubeur canna qui plairait à Arnaud Montebourg
Cannabis médical en Suisse
Suisse : l’accès au cannabis médical facilité par le Conseil national
Trump et la guerre aux drogues
Donald Trump prévoit d’encourager la guerre internationale à la drogue
La production du cannabis au Zimbabwe
Le Zimbabwe provisionne 10 millions de $ pour son usine de production de cannabis
Le haschisch de Frenchy Cannoli
Comment faire le meilleur hash du monde ? Frenchy Cannoli vous dit tout sur Youtube
Comparaison Firefly 2 et Pax 3
Comparaison du vaporisateur Pax 3 et du vaporisateur Firefly 2
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire