Cet apiculteur français fait du miel de cannabis

Apiculteur et miel de cannabis

Il se fait appeler Nicolas Trainerbees et est en train de devenir la coqueluche des apiculteurs et des amateurs de cannabis. La raison ? Il a appris à ses abeilles à faire du miel à partir de plants de cannabis.

Nicolas a 39 ans et vit en France. Outre ses activités d’apiculteur, il est serrurier de formation et fervent militant pour le cannabis thérapeutique. Il en consomme d’ailleurs depuis qu’il est très jeune pour traiter son hyperactivité. Sa passion pour l’éducation des animaux l’a amené à apprendre toutes sortes de choses à des lézards, des tarentules, et pour ce qui nous intéresse, des abeilles.

J’ai appris plusieurs choses à mes abeilles, par exemple collecter le sucre des fruits plutôt qu’utiliser les fleurs. Et j’ai voulu leur apprendre à obtenir cette résine.

En utilisant ce qu’il appelle une « technique d’entraînement pour que les abeilles recueillent la résine et l’utilisent dans leur ruche », Nicolas et ses abeilles ont créé le premier échantillon de miel de cannabis, ou comme il l’appelle, cannahoney.

La production de cannahoney est vraiment récente et peu de gens, à notre connaissance, maîtrisent ce savoir-faire. Aucune recherche n’a donc pu être faite pour étudier la transformation de la résine de cannabis en miel. Mais Nicolas dit que, comme tous les produits fabriqués par les abeilles, son cannahoney rassemble les bienfaits pour la santé du miel et du cannabis.

Et à la question de savoir si les abeilles sont stone après la récolte, la réponse est non. A la différence des mammifères, les abeilles n’ont pas de système endocannabinoïde. Le THC et tous les autres cannabinoïdes n’ont donc aucun effet sur elles.

Miel de cannabis

Ses abeilles ne font pas les difficiles et acceptent n’importe quelle variété de cannabis, ce qui peut amener à une déclinaison presque infinie de saveurs. Son miel est d’ailleurs  délicieux et agréable, avec un goût qui rappelle la plante fraîche, comme si on croquait dans une fleur à pleine dent. Son odeur est « très florale », avec une couleur qui varie du blanc au jaune. Et pour ceux qui se posent la question, oui, le miel est psychoactif. Nicolas attend d’ailleurs les résultats d’analyse de son miel de cannabis pour connaître quelles sont vraiment ses propriétés.

Cannahoney

Nicolas Trainerbees prend beaucoup de risques pour assouvir sa passion. Ses plantes poussent en pleine nature mais doivent être transportées près des ruches pour que les abeilles récoltent leur pollen. Il dit d’ailleurs vouloir rapidement déménager en Espagne pour traiter sa maladie de manière légale et se rapprocher de professionnels du secteurs pour l’aider à analyser son miel et peut-être développer sa production.

Vous pouvez le suivre sur Facebook.

Via https://www.dinafem.org/en/blog/trainerbees-beekeeper-honey-cannabis/

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook !

  • zenzo

    Non son miel n’est pas psychoctif tant qu’il n’est pas chauffé. On obtient le THC, la mollécule psychoactive, en cassant la mollécule A du THCA, qui elle est le principe non psychoactif de base du cannabis.
    Sans chauffer le cannabis, on aura jamais un produit psychoactif. C’est de la chimie.

    • marie martel

      Mmmmh je crois que vous répondez un peu vite à la question sans même vous intéresser au processus de fabrication du miel. Oui le THC a besoin d’être chauffé pour être psychoactif, mais lorsque les abeilles ont fini de se transmettre le nectar par voie orale, elles le déposent dans les alvéoles de cire afin qu’il chauffe et que l’eau s’évapore. Il y a donc bien un processus de chauffe permettant de passer du THCA au THC de façon tout à fait naturel.

  • spielmann

    Notre pays est vraiment rétrograde et réac. moi qui pensais vivre dans un pays évolué , je constate que des détails , que d’autres pays limitrophes ont résolus par leur évolution d’esprit , sont encore en attente de réflexion , par de vieilles cervelles sclérosées , impossible de voir plus loin que le ballon de rouge 12,5 ° ( autorisé lui !)

  • Julie

    Sinon pas besoin d’aller trop loin dans le débat, cet article est tiré du site http://www.ledailyberet.fr/ qui comme Legorafi par exemple, publie des ‘fausses actus’… Ca buzzzzzz bien en tout cas (comme les abeilles qui tournent au cannabis) ^^

    • Ha non @Julie, on ne peut pas te laisser dire ça. Notre article date du 4 mars (donc 2 semaines avant le fake du DailyBéret) et n’est pas un fake. T’as juste à cliquer sur le profil Facebook de Nicolas Trainerbees à la fin de l’article pour t’en apercevoir….
      Et on n’est pas sur un site parodique ici, regarde nos autres articles. Non mais.

  • korrigan

    de plus le thc ce fixe sur le gras donc dans le miel aucun problème déjà essayé et pas besoin de chauffé et ca c’est pas du scientifique c’est du vécu !!!!!

  • Pingback: 20 space food inattendues()

  • Pingback: Spannabis 2016 : bilan()