La weed cultivée par le gouvernement américain ne ressemble à rien

Le cannabis gouvernemental des USA

Prenez juste 10 secondes pour regarder la photo ci-dessus. Si vous avez déjà vu du cannabis, on vous pardonne de ne rien reconnaître. Ce bol de « weed » est en fait l’herbe que fait pousser le gouvernement américain à destination des patients fédéraux et des recherches scientifiques.

PUBLICITE

Depuis la fin des années 60, le gouvernement américain impose que le cannabis utilisé dans les études scientifiques soit issu des plantations fédérales. Les scientifiques ont pourtant besoin d’un produit qui ressemble à ce qui est consommé. Mais selon le Washington Post, la weed gouvernementale ne ressemble en rien à de la weed.

C’est d’ailleurs de cela que se plaint Sue Sisley, scientifique qui veut mener une étude sur l’efficacité du cannabis médical pour les vétérans de guerre souffrant de syndrome de stress post-traumatique. Alors que la vraie weed est généralement volumineuse et verte foncée, la beuh gouvernementale est filandreuse et très claire. Elle est également pleine de branches et de tiges de cannabis, que ne consomment pas les amateurs de cannabis. « Ca ne ressemble pas à du cannabis, ça ne sent pas le cannabis » dit tout simplement Sisley.

C’est aussi l’avis de Jake Browne, critique cannabis pour TheCannabist. « En 20 ans de consommation de cannabis, je n’ai jamais vu quelque chose qui ressemble à ça. Les gens fument normalement les fleurs de la plante, mais vous voyez ici clairement des branches et des feuilles, des parties de la plante qui devraient être écartées. Fumer ça serait comme manger une pomme avec les pépins et la branche sur laquelle elle a poussé. »

Tout le cannabis fédéral est cultivé à l’Université du Mississippi, sous la supervision de l’Institut National sur l’Abus de Drogues (NIDA). L’été dernier, la DEA avait engagé une réforme pour permettre à d’autres structures de cultiver de la beuh à usage scientifique. Mais jusqu’ici, aucune n’a été approuvée.

Le problème avec cette weed gouvernementale va au-delà de son apparence. Elle devrait normalement atteindre les 13% de THC, mais Sue Sisley l’a plutôt testée à 8%, alors que les weeds commerciales tournent davantage autour de 15 à 20% en moyenne, avec certaines atteignant les 30%. Il est donc difficile pour un chercheur de reproduire les effets du cannabis sur le corps avec des produits totalement différents de ceux consommés. Pas de Big Bud ou de White Widow en vue.

Cette weed n’est également pas testée aux pesticides ou à la moisissure, alors que la plupart des Etats américains ayant légalisé le font déjà avant de mettre une weed en vente. La beuh reçue par Sue Sisley avait d’ailleurs des niveaux de moisissures qui allaient bien au-delà des standards des Etats comme le Colorado ou Washington.

Le NIDA reconnaît bien volontiers qu’il y a un intérêt certain de la communauté scientifique d’avoir accès à une plus grande gamme de cannabis. Et promet de proposer bientôt des weeds à plus de 13% de THC. Notre avis est surtout qu’ils feraient bien d’embaucher un breeder et un grower !

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

légalisation cannabis france
Le gouvernement français s’empresse de dire non à la légalisation du cannabis
MCBTour Medical Cannabis Bike Tour
Le Cannabis Medical Bike Tour se tiendra en France en 2020 !
chambre des représentants cannabis vote
Etats-Unis : la Chambre des Représentants vote une loi qui protège les Etats où le cannabis est légal du gouvernement fédéral
foie cbd toxicité
Etude : à forte dose, le CBD pourrait être toxique pour le foie
cannabis light suisse
Record de consommation du cannabis light en Suisse
francois michel lambert cannabis
Des députés français déposent une proposition de légalisation du cannabis récréatif

Laisser un commentaire