Suivez-nous

Tendances

Etats-Unis : nouveau test pour différencier le chanvre industriel du cannabis

cannabis test

La légalisation du chanvre aux Etats-Unis a jeté la confusion chez les agents fédéraux en charge du contrôle des stupéfiants (DEA). En effet, ces derniers peinent à faire la différence entre chanvre et cannabis et ont arrêté à plusieurs reprises des cargaisons de chanvre. Pour faire face à ce nouveau défi, la DEA avait posté une annonce pour la création d’un appareil de terrain capable de différencier les deux plantes. Une entreprise a répondu à son appel.

PUBLICITE

Un test ADN pour du cannabis

Cette entreprise, c’est Digipath, une société de test, de données et de média qui travaille dans l’industrie du cannabis et a mis au point, en collaboration avec VSSL, un appareil portatif capable de faire la différence entre le chanvre et le cannabis. L’entreprise vient de déposer un brevet pour cet appareil. Digipath répond ainsi à l’appel d’offre de la DEA.

Pourtant, des experts avaient averti que la précision de la limite de 0,3% de THC posait problème pour un test hors laboratoire. Digipath a-t-elle trouvé le moyen d’allier précision et portabilité ? Pas tout à fait. En fait, l’appareil ne mesure pas la concentration de THC mais l’ADN des plantes.

Bien que le cannabis et le chanvre proviennent d’une même espèce (Cannabis Sativa), ils ont été cultivés et breedés par l’homme pour différentes caractéristiques. Les plantes de chanvre ont été sélectionnées et travaillées pour produire des fibres résistances pour la confection de textiles et autre matériaux ou pour produire plus de graines à décliner en huile et dans l’alimentation. Au contraire, le cannabis a été cultivé pour ses propriétés médicinales et ses effets psychoactifs, ses fleurs sont donc plus collantes, plus grosses et présentent plus de trichomes.

Ces différences sont facilement visibles avec un test ADN qui permet de voir le génotype de la plante. C’est en tout cas ce que propose Digipath avec son Field Testing Kit que le PDG de l’entreprise, Todd Denkin, décrit comme un mélange entre 23 and Me (les tests génétiques pour humains) et un test de paternité pour plante. « En deux minutes, notre test peut déterminer la nature de l’échantillon de la plante et à quelle classe il appartient (drug-type CBD ou drug-type THC) » explique Todd Denkin.

PUBLICITE

La principale différence entre le chanvre et le cannabis, c’est que leur génétique vont les pousser à produire en plus grande quantité du CBD ou du THC. Le test de Digipath examine donc le génotype des plantes pour les classer dans une catégorie ou une autre. Toutefois, cette technique a des limites car il existe des variétés de chanvre conçues pour produire du CBD mais dont le taux de THC excède les 0,3% réglementaires. Faut-il alors abolir la limite arbitraire des 0,3% de THC dans le chanvre et proposer un autre mode de différenciation ? Mesurer une limite aussi précise hors laboratoire reste un défi et Digipath n’y répond pas directement.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0