Il ne manque plus que la signature de Trump pour que le chanvre soit légal partout aux États-Unis

signature trump

Dans un précédent article, nous expliquions plus en profondeur les détails de la Farm Bill qui inclut le fameux amendement visant à légaliser le chanvre. Le Congrès l’a approuvé dans sa version définitive hier. Il ne manque plus que la signature de Trump pour que le chanvre soit légal partout aux États-Unis. S’il signe le document, la légalisation prendra effet dès le 1er janvier prochain.

Un consensus au Congrès

Après des mois de débat sur les multiples aspects de la Farm Bill, le Congrès s’est mis d’accord sur une version définitive et celle-ci inclut la légalisation du chanvre. Il pourra être cultivé sans restrictions et sur tout le territoire, dans la limite des 0,3% de THC, et sera placé sous la supervision du ministère de l’Agriculture comme n’importe quelle ressource agricole. Les États pourront néanmoins soumettre leur plan individuel pour sa régulation. Son commerce entre États et à l’international sera possible tout comme celui du CBD extrait du chanvre.

Le Sénat a approuvé la loi à 87 voix contre 13 lundi. Hier, la Chambre des Représentants en a fait de même à 369 voix contre 47. Même Pete Sessions connu pour être un fervent opposant au cannabis qui a bloqué les réformes durant son mandat à la Commission des Lois de la Chambre Basse a accueilli favorablement ce vote : « C’est une importante ressource agricole qui aidera beaucoup les agriculteurs » a-t-il déclaré. D’un commun accord, les deux chambres ont donc fait parvenir le document sur le bureau du président Trump qui doit le signer ou s’y opposer dans les 10 jours. La loi a été votée relativement rapidement avant la fin de la session législative prévue le 21 décembre. Certains y voient un signe de la volonté du président de signer le document et de donner le feu vert à l’industrie dès le 1er janvier.

Une signature presque certaine

Selon les initiés de Washington, la signature de Trump est presque certaine. Tout au long du débat sur la Farm Bill il s’est montré très enthousiaste et n’a cessé de souligner l’importance de cette législation. En effet, la Farm Bill touchant des sujets bien plus vastes que la légalisation du chanvre, cette dernière n’est pas décisive dans la signature du document. Toutefois, le chanvre a un potentiel économique énorme et pourra augmenter les revenus des agriculteurs ainsi que la croissance grâce à la création parallèle d’un marché unifié pour l’industrie du CBD estimée à des milliards de dollars dans les années à venir.

Étant donné que l’électorat de Trump est largement composé d’agriculteurs, il est improbable qu’il leur refuse cette ressource complémentaire qui a le pouvoir de relancer l’économie agricole du pays. C’est d’ailleurs dans cet esprit que l’amendement sur le chanvre a été introduit par Mitch Mc Connell, sénateur du Kentucky, un état agricole qui cherche à reconvertir sa production de tabac. Mitch Mc Connell est également le leader de la majorité au Sénat et en tant que tel il a apposé sa signature sur la loi pour confirmer son envoi au président. Pour marquer le coup, il l’avait fait avec un stylo en chanvre. « Je serais ravi de lui prêter mon stylo pour l’occasion » a-t-il plaisanté en parlant de Donald Trump.

Catégories liées : Cannabis aux Etats-Unis

Articles liés

Derniers articles

festival
Les festivaliers choisissent leur drogue en fonction de la musique
Logo de l'ICBC
L’ICBC aussi présente à Barcelone et à Zurich en 2019
cannabis médical production
Les compagnies canadiennes se disputent le leadership du marché latino-américain du cannabis
cerveau
Les propriétés anti-neuroinflammatoires des graines de chanvre
canopy growth
Canopy Growth se positionne sur le marché du chanvre américain avec un investissement de 100-150$M
autoculture chili
Chili : une loi qui garantit le droit des patients à cultiver leur cannabis poursuit son parcours au Sénat
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire