La Porsche 718 Cayman GT4, première voiture de course faite à partir de chanvre

porsche chanvre

Il y a quelques jours, Porsche a sorti un nouveau modèle de voiture de course : la 718 Cayman GT4 Clubsport. Développée à Weissach (Allemagne), au centre de Recherche & Développement du constructeur allemand, elle se décline en deux versions : une version Trackday à 134 000 euros et une version Competition plus performante à 159 000 euros. Le modèle a la particularité d’être en partie composé de fibres de chanvre, une alternative à la fibre de carbone. Selon Porsche, c’est la première fois qu’une voiture de sport utilise ce matériau.

Fibre naturelle vs fibre carbone

Certaines parties de la voiture comportent donc du chanvre ou plus précisément de la fibre naturelle, une fibre composite issue de déchets agricoles dont des fibres de lin et de chanvre. Sur ce modèle ce sont les portières et l’aileron de la voiture qui ont été fabriqués avec ce matériau. D’habitude ces parties sont composées de fibre de carbone. Tout comme cette dernière, la fibre naturelle a l’avantage d’être rigide et très légère.

Selon un expert de Porsche, les propriétés d’amortissement des vibrations de la fibre naturelle sont cinq fois supérieures à celle de la fibre de carbone. En revanche, la fibre naturelle est un peu moins solide et à peine un peu plus lourde que la fibre de carbone mais éclate moins. Elle est donc plus facile à nettoyer sur les pistes. C’est surtout d’un point de vue écologique que la fibre naturelle surpasse sa rivale : le matériau coûterait 75% moins d’énergie à la production. Qui plus est, il se recycle alors que la fibre de carbone doit être brûlée à de très hautes températures. Pour l’instant, elle coûte plus cher à la production mais le développement des usages du chanvre fera baisser mécaniquement les prix.

Le marché de l’auto-mobile et le chanvre

15% de la fibre de chanvre française est travaillée pour le marché des constructeurs automobiles, par exemple chez BMW ou Bugatti. Non-tissée et thermocompressée, elle permet de créer des pièces destinées à la production de tableaux de bord, de panneaux de porte, de montants de baie, de passages de roue ou encore de fond de coffre. Cet usage est très répandu en Europe dans la quasi-totalité des entreprises de construction automobile mais n’était pas encore démocratisé dans le milieu de la course.

400 à 600 tonnes de fibre de chanvre par an servent à la création de composants en plastique bio-sourcés pour les véhicules automobiles. Mélangée à du polypropylène et autres additifs, la fibre de chanvre permet une réduction de poids de 20% sans perte de performance et participe ainsi à l’économie d’énergie et à la minimisation des émissions de CO2.

Articles liés

Derniers articles

festival
Les festivaliers choisissent leur drogue en fonction de la musique
Logo de l'ICBC
L’ICBC aussi présente à Barcelone et à Zurich en 2019
cannabis médical production
Les compagnies canadiennes se disputent le leadership du marché latino-américain du cannabis
cerveau
Les propriétés anti-neuroinflammatoires des graines de chanvre
canopy growth
Canopy Growth se positionne sur le marché du chanvre américain avec un investissement de 100-150$M
autoculture chili
Chili : une loi qui garantit le droit des patients à cultiver leur cannabis poursuit son parcours au Sénat
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire