Suivez-nous

Cannabis au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni sur la voie de la production domestique de cannabis médical

production cannabis médical

Malgré la légalisation du cannabis médical au Royaume-Uni, la production domestique n’est pas encore enclenchée et les produits de cannabis médical doivent être importés – parfois au frais des patients quand ils consultent dans le privé. Cela pourrait néanmoins changer rapidement.

PUBLICITE

Les premiers sites de culture britanniques

Le Royaume-Uni a légalisé le cannabis médical en novembre dernier, sous la pression de l’opinion publique et après la multiplication des cas de parents arrêtés pour avoir rapporté du cannabis médical du Canada ou des Pays-Bas pour leurs enfants malades. Aujourd’hui, bien que légal, le cannabis est très peu accessible. Les services de santé publique britanniques (NHS) sont encore réticents à le prescrire. La plupart des patients doivent en général se tourner vers des praticiens privés.

Les cliniques privées spécialisées dans le cannabis médical se multiplient sur le territoire britannique pour répondre à la demande croissante en cannabis médical. Elles attirent pour ainsi dire les laissés pour compte de la NHS. Une première clinique spécialisée avait ouvert près de Manchester en mars. Une autre va ouvrir à Londres. Elles appartiennent toutes deux à l’ECH (European Cannabis Holdings). La consultation coûte 200£.

Quand bien même la NHS serait plus disposée à prescrire du cannabis, aucune chaîne d’approvisionnement locale n’existe pour l’instant. Les rares patients autorisés à se soigner au cannabis obtiennent un permis d’importation. L’importation est à la charge de la NHS pour les patients soignés dans les services publics et au frais des patients dans le cas de consultations privées (il faut compter entre 600 et 700£ par mois). Dans les deux cas, elle reste très coûteuse.

Une production domestique de cannabis médical est envisagée pour réduire ces coûts. Un site de culture a déjà été approuvé en octobre dernier en Angleterre à Wiltshire, près de Bristol, et est actuellement en construction. Son emplacement exact est maintenu secret. Il appartient à la société londonienne Sativa Investment qui a obtenu la permission de cultiver une serre de trois hectares. Un second site pourrait bientôt être construit en Ecosse.

PUBLICITE

Du cannabis médical en Ecosse

Selon la presse écossaise, l’entreprise australienne Leafcann, déjà licenciée en Australie pour la manufacture de produits pharmaceutiques à base de cannabis, est en discussion avec les autorités locales d’Ayrshire pour cultiver et produire du cannabis médical dans les environs d’Irvine. « Notre équipe est investie dans la distribution de produits de haute qualité produits dans des installations de culture indoor« , a déclaré le directeur scientifique de Leafcann, Dr Jaroslav Boublik. L’entreprise a incorporé une filiale britannique courant janvier.

Pour l’instant, le projet est toujours en cours de négociations mais des personnalités politiques écossaises se sont déjà manifestées en faveur. Monica Lennon, la porte parole du parti travailliste écossais en matière de santé a accueilli favorablement la nouvelle : « Il est encourageant de voir que des discussions qui pourraient améliorer l’accessibilité au cannabis médical dans les services de santé publique écossais sont en cours ».

Le ministre de la Santé de l’opposition Miles Briggs a quant à lui déclaré : « Tant que c’est strictement contrôlé alors il ne devrait pas y avoir de problèmes. Néanmoins tout site de culture doit d’abord être approuvé par la communauté locale pour être sûr que l’avis des résidents soit pris en compte et avec un accent important mis sur la sécurité ». Les autorités locales ont confirmé être en discussion avec la société australienne mais ont tenu à préciser qu’aucun accord n’avait pour l’instant été conclu.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Royaume-Uni

Royaume-Uni : La plus grande étude sur la weed arrive – Voici comment participer

Etude sur le cannabis au Royaume-Uni

Le sondage mondial sur les drogues mené par l’organisation du même nom, la Global Drug Survey (GDS), prend chaque année la température de l’usage international de drogues. Cette année, il s’associe à l’organisation UK Cannabis Social Clubs, qui chapeaute les bonnes pratiques autour des Cannabis Clubs au Royaume-Uni, pour obtenir encore plus de données sur la consommation de cannabis.

PUBLICITE

Les enquêtes de la GDS sont conçues pour faciliter une « conversation honnête » sur la consommation de drogue et la toxicomanie. Cette année, GDS s’associe aux Cannabis Clubs britanniques pour un focus particulier sur la consommation de cannabis et de CBD au Royaume-Uni et qualifie l’étude comme « la plus grande étude jamais réalisée sur le cannabis au Royaume-Uni ».

«Nous faisons rarement deux études en mêmes temps chez GDS», peut-on lire sur le site des UKCSCs. « Mais l’accélération et le déluge de financement des investisseurs et de l’intérêt pour le marché britannique du cannabis (tant juridique que médical) sont tels, que GDS a estimé qu’il était vraiment important d’avoir une idée de ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni, pour orienter les futures politiques et directives cliniques et faire en sorte que la voix du consommateur régulier soit entendue. Nous n’avons pas toujours eu cette chance. »

Le sondage, auquel vous pouvez répondre en cliquant ici, est totalement anonyme. Elle ne stocke pas les données privées des répondants, telles que les adresses IP ou les noms. Le temps estimé pour répondre à l’enquête est d’environ 10 à 15 minutes.

Voici des exemples de questions posées :

PUBLICITE
  • Comment évoluent les différents types de produits au cannabis et la manière de les utiliser au Royaume-Uni ?
  • Comment les gens utilisent le CBD et en quoi le trouvent-ils efficace ?
  • L’expériences des membres d’un Cannabis Social Club au Royaume-Uni
  • Comment les gens utilisent actuellement le cannabis à des fins médicales / thérapeutiques, d’où provient-il, combien paient-ils, pour quelle affection l’utilisent-ils, comment l’utilisent-ils, quels en sont les avantages, quels en sont les effets sur les autres traitements qu’ils ont peut-être essayés, les problèmes rencontrés, ont-ils essayé de s’en voir prescrire par un médecin généraliste ou à un spécialiste depuis l’adoption de la loi sur le cannabis médical au Royaume-Uni ?

En outre, la grande enquête annuelle GDS sur les drogues, distincte de l’enquête actuelle sur le cannabis au Royaume-Uni, aura lieu en novembre 2019. L’enquête s’appuie sur des données de 30 pays et sera traduite en 18 langues.

Vous pouvez trouver la dernière enquête à ce jour sur le site de GDS.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0