Suivez-nous

Cannabis aux Etats-Unis

Le plan du gouverneur de Virginie pour légaliser le cannabis

Cravate rouge et pins doré sur la poitrine, le gouverneur de Virginie affiche un objectif pour 2021 : légaliser rapidement le cannabis. Ralph Northam estime que, pour la Virginie, « il est temps de rejoindre 16 autres États, et de légaliser le cannabis« .

PUBLICITE

Pour cet élu démocrate, connu pour ses positions modérées, l’objectif est d’aller vite, et d’autoriser la vente de cannabis en magasin à compter du 1er janvier 2023. C’est ce qu’il a affirmé lors de son allocution annuelle devant les parlementaires locaux.

Ralph Northam avait déjà dépénalisé le cannabis en avril 2020. A l’époque, les députés locaux regardaient déjà vers l’avenir et envisageaient de légaliser l’usage récréatif. Pour le gouverneur, la légalisation est surtout une question d’égalité raciale : « Nous savons que les Blancs et les Noirs fument du cannabis à des taux similaires. Mais les Noirs ont 3,5 fois plus de risques d’être accusés de crime que les Blancs. Et il est quatre fois plus probable qu’ils soient inculpés ».

Si le projet de loi voit le jour, la Virginie deviendrait le premier État du Sud des États-Unis à légaliser le cannabis. La Virginie, bien que située à quelques kilomètres de Washington D.C., était esclavagiste et avait rejoint la Confédération – favorable à l’esclavage – lors de la guerre de Sécession (1861-1865). Ralph Northam veut donc envoyer un message politique, surtout à la communauté afro-américaine, qui représente plus de 19 % de la population de Virginie.

Mais le gouverneur cherche aussi à rassurer l’électorat conservateur. Aux élections présidentielles de 2020, 44 % des habitants de Virginie ont glissé un bulletin Donald Trump dans l’urne. Pour calmer les esprits, le gouverneur précise : « Nous avons fait des études, et nous pouvons faire cela correctement, avec pour objectif une justice sociale, la santé publique et la sécurité de tous. »

PUBLICITE

28 grammes de cannabis

Si la loi est votée, il sera possible de posséder jusqu’à une once (28 grammes) de cannabis. Ceux qui ont la main verte pourront aussi cultiver quatre plants chez eux, mais deux seulement à maturité. La bud sera également en vente libre dans les magasins avec une licence. L’objectif affiché est de taxer les ventes, pour redistribuer. « Comme c’est une activité illégale, le cannabis ne rapporte pas d’argent à la Virginie, regrette le gouverneur. En légalisant et taxant, on peut utiliser cet argent pour aider les communautés les plus touchées par l’injustice de nos lois. »

Ralph Northam veut imposer une taxe minimale de 21 % sur les ventes de cannabis. A ce taux, pourraient s’ajouter d’autres taxes, comme celles des municipalités. Au total, pour 10 dollars dépensés dans le cannabis, 3 dollars iraient dans les caisses de l’État de Virginie.

Selon le projet de loi, 40 % des taxes obtenues seraient redistribuées aux pre-kindergarten schools, l’équivalent de nos écoles maternelles. Un fonds spécial – le Cannabis Equity Reinvestment Fund – recevra 30 % de l’argent, et l’État accordera 25 % à un programme de lutte contre l’addiction.

Pour l’instant, le gouverneur Ralph Northam ne sait pas s’il aura assez de voix des parlementaires pour voter sa loi. Début 2020, la Chambre des Représentants et le Sénat de Virginie avaient tous deux voté en faveur de la dépénalisation.

PUBLICITE

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Newsweed sur Facebook

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !