New York : 87% d’arrestations pour du cannabis en moins à Manhattan et à Brooklyn

statue de la liberté

Le cannabis est illégal dans l’Etat et la ville de New York mais cela fait un moment que le débat sur sa légalisation est ouvert. Il opposait il y a peu l’actuel gouverneur de l’Etat de New York, Andrew Cuomo, et sa rivale Cynthia Nixon qui défendait la régulation du cannabis dans un esprit de justice sociale. Elle pointait du doigt la discrimination raciale et sociale qu’alimente la prohibition. Le gouverneur envisage désormais la légalisation et des politiques de tolérance ont été mises en place par des procureurs et le département de police de la ville de New York. Ces politiques ont contribué à réduire les arrestations et les poursuites judiciaires pour du cannabis de 87% à Manhattan et à Brooklyn, deux quartiers particulièrement touchés par la discrimination.

A l’échelle de la ville

En mai dernier, une enquête du New York Times montrait l’étendue des disparités raciales en termes d’arrestations pour du cannabis à New York. A l’échelle de la ville, les personnes noires et hispaniques ont respectivement huit et cinq fois plus de chances d’être arrêtées que les personnes blanches. A Manhattan, la tendance est encore plus marquée puisque les personnes de couleur se font arrêter 15 fois plus souvent que les personnes blanches. La proportion de personnes de couleurs arrêtées atteint environ 87%, un chiffre stable depuis plusieurs années selon le sociologue Harry G. Levine.

En 2014 déjà, le maire de la ville, Bill de Blasio, avait ordonné de réduire les arrestations pour simple possession et de concentrer les efforts de police sur la consommation publique. Cette décision avait permis une réduction de quelques dizaines de milliers d’arrestations comparé à son prédécesseur. Après l’enquête du New York Times, le maire a décrété vouloir mettre fin aux arrestations superflues et discriminantes et a demandé au département de police d’établir un plan d’action en ce sens. Celui-ci a annoncé en juin qu’il réduirait de plus de moitié le nombre d’arrestations pour la consommation publique. Depuis septembre, la nouvelle politique est entrée en effet et la police tolère désormais la consommation publique et la possession de 25 grammes de cannabis malgré l’illégalité de la plante.

Parallèlement, le procureur général de Manhattan et Brooklyn, Cyrus Vance Jr., avait annoncé que son bureau arrêterait de poursuivre les cas de possession et de consommation dès le premier août. Depuis cette décision, c’est 87% de personnes accusées en moins à Manhattan et a Brooklyn comparé aux chiffres de l’année précédente pour les mois d’août, septembre et octobre. Combinée à la nouvelle politique policière, cela représente 94% d’arrestations en moins sur le mois d’octobre de 2017 à 2018.

La légalisation dans l’Etat de New York

En Janvier dernier, le Gouverneur a commissionné un rapport du ministère de la Santé sur les coûts et les bénéfices de la régulation du cannabis dans l’Etat. Après avoir pesé les pour et les contres, les experts avaient recommandé la régulation du cannabis. Le gouverneur a donc convoqué un groupe de travail pour préparer la légalisation. Il a ensuite convoqué une série d’audiences publiques pour entendre les suggestions et les préoccupations de parties civiles sur la régulation du cannabis. Ces audiences doivent servir à la préparation du texte législatif.

Andrew Cuomo n’était pas, à la base, un partisan de la légalisation du cannabis. Il avait d’ailleurs qualifié la plante de drogue passerelle. C’est face à la pression de sa rivale et alors qu’il fait campagne pour sa réélection qu’il a considéré la régulation du cannabis. Les élections législatives américaines arrivent à grand pas et les partisans de la légalisation représentent désormais une force électorale à non négligeable. Certains comptent sur une victoire des démocrates pour faire avancer la question, autant au Congrès, que dans les gouvernements étatiques. Néanmoins, le sujet est de plus en plus populaire chez les Républicains.

Articles liés

Derniers articles

les weed les plus fortes
Les variétés de cannabis les plus fortes de 2018
colombie
La Colombie en pleine contradiction entre retour à la prohibition et boom du cannabis médical
la france insoumise
La France Insoumise s’oppose à l’amende forfaitaire et propose de légaliser le cannabis à la place
dominique
La Dominique lance une consultation nationale sur la dépénalisation du cannabis
CBD Corner
CBD Corner : Acheter du CBD et Livraison de CBD en France !
eaze
Etats-Unis : Eaze va livrer des produits au CBD dans 41 Etats
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire